Votre Publicité ICI / Cliquez ICI

Dernières infos

prev
next

Yemba 1

A cʉʼɛ meŋ ndaʼa nzhɛ́ɛ́, á gɔ meŋ kɛ sɛ.

Info 2

Merci de nous tenir au courant de l'actualité autour de vous

Info 1

L'information en continue sur www.bafou.org

Fanews by Faboba

Moho Tejiotsa, ses épouses et enfants ont été honoré pour toujours

Le quartier Zem  a vibré les 12, 13 et 14 novembre dernier par la cérémonie des funérailles de Moho Tejiotsa Tsague Jean, ses épouses et enfants. Le point cumulant de cette cérémonie s’est produit le samedi 14 par l’ouverture du deuil dès 9 heures par la descente de l’association des Moho  ‘ASSOMEMOOH, suivie de la danse du Kezah puis les réunions des enfants de Moho Tejiotsa et des belles familles. Avant l’arrivée de Fo’o Ndong, l’animation était assurée par le Kwa Kwa de Bamelieu, assamba  et les danses de réunions  des femmes. L’arrivée  de Sa Majesté et sa suite composée des Chefs de Foréké, de Fongo Tongo, Fotomena, Tetsa et Fongo Ndeng aux encablures de 14 heures  va vider les différents QG pour la danse du Ngouh Fo’o. Et pour confirmer la grandeur de Moho Tejiotsa Tsague Jean dans le groupement Bafou et à la demande de Moho Tejiotsa Me Zangue Serges Martin, la foule sera émerveillée par la danse des femmes du Chef « Kwang ô djui fo’o » et l’arrivée du chiomendzong « Eléphant » lors de la danse du Mendzong.

 

Cette danse matérialise la puissance de notre armée ancestrale dans la quête des territoires. Selon la grande majorité des invités, la famille Moho Tejiotsa a mis les petits plats dans les grands pour la réussite de ses funérailles. Alors que, de belles choses ce sont déroulées la veille, après l’installation du AKoup avec un régime de plantain pour représenter le père de famille et les régimes de bananes pour ses épouses et du Chouchoung le jeudi 12, une messe d’action de grâce a été dite à la mémoire des défunts de cette famille. Par la suite, une réception a été offerte aux habitants du quartier ainsi qu’à tous les Mendzong de Zinkop..

Pour détendre l’atmosphère, un match de football a été organisé par la famille Moh Tejiotsa contre la famille Tegni Tika et Moho Tégué le vendredi 13. A l’issue de ce match âprement discuté, la famille Moho Tejiotsa a pris le dessus par 6 tirs contre 5 lors de la séance des tirs au but après un score de parité de 4 buts partout. Le trophée du fair play a été remis à Azangue Peter de la famille de Moho Tégué et le meilleur joueur à Derick de la famille de Moho Tejiotsa. Avant de remettre le trophée du vainqueur de ce match, celui du perdant a été remis au Chef de la famille Moho Tégué Fo’o Moho Jeunang Maurice et du trophée du sens de l’organisation et de reconnaissance  est remis à Moho Tejiotsa Me Zangue Serges Martin par ses enfants par l’entremise de Sa Majesté Fo’o Nkong Zem Dongo Clément. Dans sa prise de parole à l’issue de ce match, Moho Tejiotsa à remercié ses enfants pour cette marque de confiance et a remis pour l’école de Zem Baleveng qui a abrité cette rencontre, un mat et le drapeau du Cameroun pour la levée des couleurs pour contribuer ainsi à l’instruction civique des élèves de cette école où il a passé deuxannées de son enfance avant de quitter le village, ainsi qu’un don de dix bancs pour les nouvelles salles qui sont presqu’en fin de construction. Cette soirée a été articulée par les animations diverses effectuées par le fan club de l’université de Dschang,  le teuk  de  Mboueh Metap, le kwa kwa de Zem de Baleveng et l’orchestre Simon Drums, batteur de du musicien Petits Pays (Contacter bafou.org en cas de sollicitation de leur service) avec la collaboration des dames de cœur  de la mère de la concession Zangue Alvine. Autour de la famille Moho Tejiotsa, on n’a noté la présence  de la grande famille de Douala, de la famille de Bertoua derrière Me Zangue Martin, de la famille de Yaoundé derrière Coco Express Kenfack David et l’association des juristes de la Ménoua et autres.

Tejiotsa

Pour Moho Tejiotsa Me Zangue Serges Martin Tout s’est bien passé, cette cérémonie a été une réussite. En attendant le comité de liquidation qui aura lieu toute à l’heure, je profite de l’occasion pour remercié Dieu qui a voulu que la famille s’organise pour programmer ces funérailles. Je remercie  également tous ceux qui sont venus nous accompagner, les belles familles pour leur spontanéité ainsi que les enfants et leurs mères.  A  mes amis qui m’ont donné les conseils pour la réussite de cette cérémonie, je leur tire un coup de chapeau. Et enfin à Sa Majesté Fo’o Ndong Kana Victor III qui a rehaussé ces funérailles en venant avec cinq Chef d’autres groupement dans la Ménoua, quel marque de reconnaissance ?

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

 Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

T

Tejiotsa

T

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

 Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

 Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

 Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Tejiotsa

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gallerie Video

Publicités

Venez découvrir le site web de l'IUC
Read More!
Désormais Obtenez vos Certifications CISCO à l'IUC
Read More!

Articles Populaires