Votre Publicité ICI / Cliquez ICI

Dernières infos

prev
next

Yemba 1

A cʉʼɛ meŋ ndaʼa nzhɛ́ɛ́, á gɔ meŋ kɛ sɛ.

Info 2

Merci de nous tenir au courant de l'actualité autour de vous

Info 1

L'information en continue sur www.bafou.org

Fanews by Faboba

Ensemble, construisons le village

La 2ème édition du congrès Nkack a misé sur le développement du village par tous et pour tous

Du 11 au 13 août 2017, l’esplanade de la chefferie Nkack par Zinkop dans le groupement Bafou à Dschang, a accueilli les festivités marquant le deuxième congrès de cette contrée. A menu, une intense activité socioculturelle des quêtes pour les projets de développement du village.

 

Table ronde et débats, évaluation des projets, match de handball féminin, marche sportive, danse traditionnelle, ballets et gratification des élèves du village ont ponctué le déroulement de cet événement biennal du quartier Nkack.

Près d’un demi-millier de personnes ont pris part aux cérémonies, galvanisées par la lettre d’encouragement du Chef de quartier Manfo Tekou AZAMBOU JIOFACK Victorin Péguy.

Le deuxième congrès Nkack, sous la conduite du Président Mo’o Djieuguimgho TSAGUE Félix, s’est ouvert Vendredi 11 août, par la traditionnelle visite de Footou, site sacré du quartier, question de s’accorder avec les ancêtres. S’en est suivi l’investissement humain pour la propreté dans le quartier.

L’esplanade de la chefferie, cadre des manifestations du congrès, a fait foule le Samedi 12 août lors des activités sportives et culturelles. La marche sportive dirigée par Monsieur ZEBAZE Richard, moniteur sportif, a conduit les congressistes à faire le tour de Nkack en scandant des chants de ralliement aux pas de commandos.

Match de handball très animé entre le village et la ville

Le sommet des activités sportives fut le match de handball opposant les femmes Nkack résidant au village à celles de la diaspora venant de Yaoundé, Bafoussam, Douala et consorts. Au coup d’envoi donné par Monsieur NDZOUEBENG Thomas, maire de Nkong-Zem, invité d’honneur du congrès, les deux équipes se sont jetées dans le jeu, aidées par un temps ensoleillé plutôt rare au mois d’août. Chacune des joueuses en a profité pour faire valoir les arguments physiques que la nature lui a donnés et déployer son jeu face à l’adversaire.

Plus qu’un match, ce fut une démonstration de gabarits où ‘‘dombolos’’ et ‘‘big belley’’ se sont affrontés sous les acclamations d’un public majoritairement acquis à la cause des femmes du village. La rencontre riche en rebondissements s’est soldée par un score de 8 buts contre 7 en faveur des femmes du village. C’est dire si la liesse était populaire au coup de sifflet final de l’arbitre.

Table ronde sur les familles résidentes de Nkack

Sous la houlette de Tegni TSAGUE Edouard, la commission sport et culture a entretenu les dans une table ronde sur les grandes familles de Nkack.

Nkack, situé dans le grand quartier Zinkop à quelques encablures de la chefferie supérieure Bafou, est un concentré de familles aux origines diverses qui vivent en parfaite harmonie aux côtés de la dynastie Manfo Tekou, chef du quartier et fils de la chefferie supérieure Bafou. Les témoignages concordants rapportent que la famille Nkem Tong est la plus ancienne dans le quartier, suivie d’une quinzaine d’autres dont une partie a été présentée par Monsieur ZANGUE Paul, élite Nkack de Douala, panéliste de la table ronde.

D’autres familles continuent d’affluer à Nkack, à la faveur des migrations de populations venues d’autres contrées de Bafou à la recherche de lotissement dans un quartier paisible. Parmi les résidents de Nkack, on compte désormais une bonne frange d’habitants venus de quartiers voisins, notamment de Miatsuet, Tseng-mbou et Bassessa, sans oublier les familles Mbororo.

Ces précieuses informations historiques seront consignées dans un document qui sera distribué aux congressistes avec copie dans les archives pour éclairer les générations futures. Pas seulement l’histoire des habitants de Nkack sera conservée, mais aussi les rapports produits le Secrétaire Général du congrès, Monsieur ZOLEKO Guy Footo.

Danse du Kouang, un héritage de la chefferie

Parmi les articulations du congrès, un point d’honneur a toujours été accordé à la danse traditionnelle Kouang exécutée par les épouses Nkack parées de leurs vêtements de grand jour et chantant les louanges à leur chef Manfo Nkack. Cette danse, expression du pouvoir, fait partie de l’héritage princier. Dimanche 13 août, jour de clôture du congrès 2017, les mamans Nkack ont produit avec brio un numéro de Kouang, sous les encouragements en applaudissements et en espèces sonnantes et trébuchantes du public.

Dans le même registre, les enfants ont été ovationnés et motivés financièrement lors de leurs prestations musicales et leurs ballets supervisés par Mme TSAGUE Louise Toodou, femme Nkack. En cette même circonstance, les élèves Nkack résidant au village ont reçu des prix d’excellence constitués de fournitures scolaires. On a dénombré à Nkack en fin d’année scolaire 2016-2017: 5 Baccalauréats, 12 Probatoires, 9 BEPC, 5 CAP, 5 CEP; avec la communauté Mbororo valablement représentée parmi les lauréats.

Contributions financières des congressistes en baisse

Avant d’ouvrir la page des microprojets très attendue par les congressistes, le bureau a présenté l’état des cotisations des différents pôles. Douala, maillot jaune de toujours, a contribué pour plus de 900 mille FCFA, Yaoundé pour 300 mille, Dschang pour 100 mille, Bafoussam avec 80 mille et la diaspora européenne pour 150 mille. Soit un total de 1.530.000 FCFA; presque 100 mille FCFA de moins qu’à la précédente édition du congrès tenu en août 2015.

Tout en remerciant ceux qui ont mis la main dans la poche, le bureau du congrès a convenu d’accentuer la communication et le marketing autour de cet événement lors des prochaines éditions. Tous les ressortissants et résidents Nkack devront être sensibilisés sur l’importance de ce rendez-vous pour le développement du quartier et du village.

Eclairage public réussi dans le quartier

En matière de microprojet de développement, Nkack bénéficie désormais de l’éclairage public. Depuis huit mois, une dizaine de lampadaires pavoise les artères du quartier. Il n’est plus question de marcher dans les ténèbres la nuit tombée. Chaque jour de 18h à 6h du matin, deux télécommandes sont actionnées pour distiller la lumière sur les deux versants du quartier. Sous d’autres cieux, on parlerait de ville lumière, ici on pourra parler village lumière.

Des ressortissants d’autres quartiers se renseignent déjà sur les voies et moyens pour suivre cet exemple. «C’est la bonne imitation» a déclaré Monsieur TSAGUE Martin, Manfo Nkack de Douala. Comme sacrifice consenti, les fils et filles Nkack ont déboursé plus d’un million de FCFA pour faire installer les lampadaires. Chaque mois, ils en paient la facture à la société de distribution d’électricité.

Sur recommandation du Président du congrès, une cotisation de 100 FCFA par personne et par mois est instituée dans toutes les associations des ressortissants Nkack sur le territoire national afin d’alléger le paiement de ces factures. Cela s’appelle le développement communautaire, précise Monsieur ZOLEKO Innocent, vice président du congrès et maître d’œuvre du projet.

Le projet d’adduction d’eau s’est élargi à tout le village

Un projet pouvant en cacher un autre, celui de l’adduction d’eau a été présenté par Mo’o Tchouokeng Dongmeza Alfred Gustave en personne. Cette élite Nkack venue de France est en effet l’initiateur d’un modeste projet de forage d’eau potable pour Nkack en 2015. A son grand bonheur, ce micro projet a pris de l’ampleur pour devenir à ce jour le projet d’adduction d’eau de tout le groupement Bafou.

Les études préliminaires de terrain ont été effectuées récemment par des partenaires européens sur les sites devant abriter les châteaux d’eau. Désormais, ce projet est placé sous la supervision du Chef Supérieur Bafou. Sa Majesté Victor KANA III a d’ailleurs saisi l’occasion pour rendre visite à son élite Mo’o Tchouokeng en villégiature à Nkack. Cette visite a coïncidé avec la dernière journée du congrès Nkack le dimanche 13 août 2017. Ce fut un moment de solennité au cours duquel les ressortissants Nkack se sont senti davantage honorés par Naatemah.

Bientôt l’ouverture de la nouvelle route Nkack

Comme nouveau projet, le congrès 2017 a annoncé l’ouverture prochaine d’une troisième route devant relier les deux versants du quartier. Jusqu’à lors, c’est une piste traversant la rivière avec un pont de singe, qui tient lieu de servitude entre Nkack côté Bassessa et Nkack côté Mbeng.

 « Je me tiens prêt à amener le bulldozer pour ouvrir cette route. Pourvu que les populations fassent leur part en cédant le terrain» a déclaré Monsieur NDZOUEBENG Thomas, maire de Nkong-Zem. Il a rappelé que la mairie a reprofilé récemment la route aux deux entrées de Nkack côté Bafou Chefferie et côté Douzem, à la satisfaction des mocyclistes et conducteurs de véhicules qui y circulent actuellement sans difficulté.

Séance tenante, les familles ZOLEKO Abel et Mo’o Tetsadong Tankeu Pierre Le ferme ont consenti à céder une partie de leur champ pour le tracé de la future troisième route de Nkack. Cette annonce a arraché une salve d’applaudissements et d’embrassades entre congressistes.

Le slogan : ensemble construisons notre village!

Après les nombreuses bonnes nouvelles enregistrées au congrès 2017, les populations ont eu droit à un copieux repas de clôture concocté par les filles Nkack sous la houlette de Maa Memanfo Nkack de Douala, Madame ZOLEKO Pascaline. Pris dans la discipline par tous sur l’esplanade de la chefferie Nkack, ce repas s’est poursuivi par un bal populaire animé par le DJ commis pour la circonstance.

 

L’agenda du prochain congrès prévu en août 2019 s’annonce serré: consolider les acquis des anciens congrès, suivre la réalisation des nouveaux projets. Le but ultime étant d’améliorer la qualité de vie au village. C’est en cela que le slogan du congrès Nkack prend tout son sens: «Ensemble, construisons notre village».

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Nkack

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gallerie Video

Publicités

Venez découvrir le site web de l'IUC
Read More!
Désormais Obtenez vos Certifications CISCO à l'IUC
Read More!

Articles Populaires