Votre Publicité ICI / Cliquez ICI

Dernières infos

prev
next

Yemba 1

A cʉʼɛ meŋ ndaʼa nzhɛ́ɛ́, á gɔ meŋ kɛ sɛ.

Info 2

Merci de nous tenir au courant de l'actualité autour de vous

Info 1

L'information en continue sur www.bafou.org

Fanews by Faboba

Chefferie supérieure Bafou : Assise de crise et esquisse d'apaisement (23 Août 2020)

Sur invitation du Roi des Bafou, Na’ah-temah Fo’o Ndong Megang Victor KANA III, la salle des conférences de la chefferie supérieure de 1er degré du groupement Bafou a fait son plein d’œuf ce jour, ce qui était rare depuis quelques temps, chaque invité voulait suivre en direct les débats de ce jour qui portait sur trois points essentiels : le compte-rendu à mi-chemin de la lutte contre la COVID-19 à Bafou ; les obsèques de feu Fo’o Tsingbeu KENAGHO Robert et la création des nouvelles chefferies de 3e degré dans le groupement Bafou. Tout semblait bien jusqu’au moment ou le Roi dans son propos a entamé le vif de la rencontre, chacun dans la salle sentait l’air peser sur sa tête, tout était devenu subitement triste, on a senti un Roi meurtri au plus profond de lui, trahi par les siens.

 

Tout a commencé par les civilités d’usage et la mise en place d’un bureau de séance présidé par le notable Mo’oh Djieubougo (membre de la société secrète et président de l’association des notables Bafou), Me DONFACK Ribert Laurent (Représentant du Roi des Bafou à Mbouda) comme rapporteur avec pour membres CPP NZETEUBOU, Sob Tsida DONFACK Henry, Censeur ZOLEKO Innocent et M. KANA David Roger. La présence du Ministre MOMO Jean De Dieu autour de ce bureau était honorifique.

 

Parlant de la lutte contre la COVID-19, le Roi a exprimé sa gratitude à l’endroit de tous les fils et filles Bafou qui se sont mobilisés pour apporter leur soutien aux populations résidant à Bafou. Il n’a pas manqué de faire la part belle au gouvernement de la République et à la mairie pour les dons alloués au groupement Bafou pour la même cause. Le Roi a interpelé les Bafou à rester en alerte car, même si cette pandémie semble ne pas trop affecter Bafou, le mal persiste et n’est pas encore loin de nuire. Il a invité les élites intérieures et extérieures à continuer non seulement la sensibilisation, mais autant que faire se peut, à soutenir les populations locales comme au début de cette pandémie.

 

Parlant de la chefferie Tsingbeu, le Roi a fait savoir à l’assistance que, comme tout chef de famille qui décède, la tradition impose certains rites aux veuves, et celles de Feu S.M. Fo’o Tsingbeu KENAGHO Robert étaient déjà plus de deux mois sans suite. Sans aller à l’encontre de l’administration, les obsèques traditionnelles de ce patriarche et chef du village Tsingbeu ont été organisés, « j’avais le devoir d'exécuter son testament en respectant ses dernières volontés comme il me l’avait confié » a ajouté Na’ah-temah Fo’o Ndong, maintenant on attend la suite par rapport au conflit dans ce village auprès de l’administration. Le souhait ardent du Roi et son peuple serait que la paix et la concorde reviennent entre les fils et les filles de ce village.

 

Le point culminant de cette rencontre était le problème de ce village Tsingbou créé sans l’aval du chef supérieur Bafou. Il considère cet acte comme « un coup de poignard dans le dos », et a juré les mains en l’air, les larmes aux yeux qu’il n’a été associé ni de près ni de loin à cette procédure de création de ce village et de désignation de ce chef. Il rappelle à l’assistance que c’est le troisième cas en peu de temps, il y a eu au paravent le cas de M. KENFACK (Topia à Ndziih) et celui de Fo’o Tsinglekouet. A tout ceci le Roi des Bafou a fait allusion aux chefferies qu’on lui avait fait créer en 1995 à sa sortie du La’akem alors qu’il ne connaissait encore rien du groupement Bafou, il demande ainsi que désormais dans la loge des chefs de village que l’ordre protocolaire soit respecté du plus ancien (S.M. Fo’o Nzifeng) jusqu’à ceux qui étaient intronisés avant 1994 (Fo’o Tsala’ah). Tous les chefs intronisés au cour de son règne doivent être après ses anciens. Na’ah-temah Fo’o Ndong a insisté sur son loyalisme en vers l’Etat et surtout au Président de la République, car « je dois beaucoup au Chef de l’Etat et lui suis à jamais loyal », même si dans certaines circonstances la colère fait dire des choses de manière non contrôlée. Il a ajouté que les distinctions honorifiques à lui décerné par l’Etat du Cameroun en témoignent davantage et surtout sa position de conseiller municipal depuis trois mandatures.

 

La réaction de l’assistance très attendue par le Roi a été mitigée, car même si le soutien du peuple Bafou à son Roi reste un acquis, en même temps que les uns et les autres s’indignent du comportement maladroit de ces élites et les condamnent de fait, on se demande comment la chefferie Bafou en tant qu’institution est organisée ? Comment est-ce que le Roi organise son entourage ? Où étaient les notables de la cour royale pour que tout ce désordre s’installe à ce point ? Comment le Roi peut-il se sentir si trahi au point de verser les larmes devant son peuple ? Chaque participant était profondément troublé et était en droit de se demander s’il n’y a pas plus que ce que le Roi a dit en arrière plan, sinon comment a-t-il fait allusion à la mort à sa mort possible à plusieurs reprises ?

 

Fort de tout ce questionnement, l’assistance, à travers les multiples interventions, a réitéré son soutien sans condition au Roi, a proposé au Roi de réorganiser cette institution qui est la chefferie Bafou, en intégrant l’aspect moderne car au-delà de l’aspect traditionnel, la chefferie doit intégrer l’aspect moderne qui n’est pas forcément maîtrisé par les notables. Il est vrai que le Roi des Bafou était vraiment ferme et catégorique dans ces décisions, mais au regard de l’évolution de la société, on peut seulement rectifier le tire à partir de ce moment, tout en souhaitant que le linge sale se lave en famille et non à travers les écrits et les réseaux sociaux car de cette façon tout le monde est exposé. Un adage bien connu à Bafou dit que « le fou, le sage, le riche comme le pauvre sont tous les enfants du Roi ». Malgré l’adversité, les Bafou sont persuadés que le Roi saura faire la paix avec tous ses enfants, même au prix de sérieux châtiments, car c’est un Roi qui aime son peuple, il aime la paix, et le loyalisme des Bafou en vers l’administration date de la nuit des temps et les Bafou sont convaincus que ce n’est pas aujourd’hui que l’administration pourra prêter le flan à quiconque pour déstabiliser ce grand et beau groupement.

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

 Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

 Fo'o Ndong

Na’ah-temah Fo’o Ndong Megang Victor KANA III

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Ministre MOMO Jean De Dieu

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Mo’oh Djieubougo

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Nkem Doossah (Ndoh)

Fo'o Ndong

Sob Ndougue NOUPOUWO Eric

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo’o Sessa Menguem de Douala Dr NGUIMATSIA François

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Ta’ah Mbondah (Ndziih)

Fo'o Ndong

Mo’oh Djieubougo et Me DONFACK Ribert Laurent

Fo'o Ndong

Manfo NGUETSOP Michel Dupays

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Tato, Mo’oh Fo’o 

Fo'o Ndong

Nkem Loh

Fo'o Ndong

Manfo Nkack

Fo'o Ndong

Nkem doung

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Mo’oh Djieubougo 

 Fo'o Ndong

Pr GUIMDO DONGMO Bernard-Raymond

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Ministre MOMO Jean De Dieu

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Fo'o Ndong

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Publi-Reportage


Gallerie Video

Publicités

Venez découvrir le site web de l'IUC
Read More!
Désormais Obtenez vos Certifications CISCO à l'IUC
Read More!

Articles Populaires