Votre Publicité ICI / Cliquez ICI

Dernières infos

prev
next

Yemba 1

A cʉʼɛ meŋ ndaʼa nzhɛ́ɛ́, á gɔ meŋ kɛ sɛ.

Info 2

Merci de nous tenir au courant de l'actualité autour de vous

Info 1

L'information en continue sur www.bafou.org

Fanews by Faboba

Cérémonie de sortie du La’akem de S.M. Fo’o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

C’est avec faste et abnégation que s’est célébrée ce samedi 18 novembre 2016 la sortie du La’akem (lieu d’initiation d’un nouveau Chef aux us et coutumes traditionnelles) et l’intronisation de S.M Fo’o Tsop Mota Dongmo Georges, Chef de 3eme degré du village Lepoh, par Monsieur le Sous-préfet de l’arrondissement de Nkong-Ni, M.Fofie Mbouedia Christophe, en présence du Roi des Bafou, Na’ah-Temah Fo’o Ndong Victor Kana III.

S.M Fo’o Tsop Mota Dongmo après plus d’un an d’initiation au La’akem, sort avec des connaissances assez avancées sur les us et coutumes Bafou ; pour assumer son nouveau statut de 3eme Chef de la dynastie Lepoh après son arrestation le 12 juillet 2014 suite au décès de son géniteur qui avait vécu moins de deux mois après son intronisation le 24 mai 2014.

Cette cérémonie a attiré des hôtes et populations des 4 coins du Cameroun et même de l’extérieur ; et a connu plusieurs grands temps forts, notamment le vendredi 18 novembre 2016, dès l’aube où les fils et filles Lepoh se sont retrouvés à l’esplanade de la chefferie Lepoh et ont entrepris une longue marche sportive animée par des chants divers afin de galvaniser les différents participants : chefferie Lepoh-Carrefour Kepeuh-Lycée Bilingue de Tsinto’oh-Ecole Publique de Bamelieu-Chefferie Lepoh. Ce même vendredi dès 16 h 45 min, M. Momo Jean Colonel a donné le coup d’envoi du match qui opposait Dynamique Lepoh de Douala (en raillé rouge bleu+bleu) contre Jeunesse Lepoh Yaoundé + village (en multicolores) au stade de l’Ecole Publique de Lepoh, afin d’unir davantage les fils et filles Lepoh et donner plus d’éclat à cette cérémonie. La rencontre footballistique s’est soldée par un score sans appel de 4 buts en faveur de Jeunesse Lepoh+village contre 0 pour Dynamique Lepoh de Douala.

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

S.M. Fo’o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Dans la soirée du vendredi, S.M Fo’o Tsop Mota Dongmo Georges a accordé quelques audiences aux fils et filles Lepoh. Au cours de celles-ci, celui-ci à a priori remercié ses enfants pour avoir fait le déplacement et à postériori les fils et filles Lepoh : Communautés Lepoh de Douala, Yaoundé, Bafang, Bafoussam, Bamenda, Nkongsamba et de la diaspora ont prit la parole et tour à tour, chaque Communauté a présenté son mode de vie dans sa localité et toutes les Communautés des fils et filles Lepoh des 4 coins du pays et de l’extérieur ont réitéré leur soutien indéfectible à S.M Fo’o Tsop Mota Dongmo Georges tout en invitant celui-ci à les réunir chaque fois. L’épouse du Chef quant à elle a juste invité la Communauté des fils et filles Lepoh à les aider dans la lourde tâche qui leur incombe et à s’aimer d’un amour sincère et mutuel. La soirée du vendredi 17 novembre s’est achevée par une veillée culturelle animée par le « Ntuo’oh » mixte.

La cérémonie, s’est poursuivie dès le samedi matin avec l’arrivée des différents hôtes, des différentes autorités traditionnelles, politiques et administratives. Sous la coordination de Mo’oh Nzooh Ngouajio Jena, Notable à la cour Royal Bafou et membre de la société secrete des neuf, les notables de la chefferie supérieure Bafou ont habillé le nouveau chef avant de lui remettre ses attributs de commandement traditionnel, c’est après cette phase que le nouveau chef a fait sa première apparition publique. Il a été accueilli sous un tonnerre d’applaudissements et de cris de joie. Par la suite, en signe de bénédiction pour la sortie du Chef du La’akem ; la danse de « Nsi » a été exécutée par les femmes Lepoh.

Cette sortie a ouvert la page des allocutions, quatre au total. Tout d’abord M. Mota Tsopbeng Blaise (PCO) à remercié toutes les personnes qui ont pu les honorer de leur présence afin de partager avec eux ce moment de réjouissance qui restera gravé dans les mémoires. Parole a été ensuite donnée au porte-parole des princes et princesses Lepoh qui dans son propos a retracé la genèse de la chefferie Lepoh et a réitéré la détermination et le soutien  incommensurable des fils et filles Lepoh à arroser la « bonne graine » laissée par le défunt chef Mota Richard. Il a par ailleurs invité les différentes autorités traditionnelles et administratives à soutenir leur nouveau Chef dans cette nouvelle fonction dont il est encore novice.

Dans cette même lancée parole a été donnée au Chef Supérieur S.M Naah-temah Fo’o Ndong Victor Kana III qui dans son propos a exprimé sa joie et ses remerciements au Sous-préfet de Nkong-Ni, à toute la Communauté et aux différents invités pour avoir honoré de leur présence à cette grande fête. Il a de même remercié les chefs qui ont accompagné Fo’o Tsop Mota Dongmo Georges à l’instar de Fo’o Nzifeng et a souhaité une bonne fête à tous. M. Momo par la suite a lu l’Arrêté préfectoral avec les différents Décrets y afférents désignant Fo’o Tsop Mota Dongmo Georges comme nouveau Chef du village Lepoh ce qui a été ovationné sous un tonnerre  d’applaudissements et des cris de réjouissance.

Le Sous-préfet de Nkong-Ni a quant à lui dans son discours remercié tous ceux qui ont fait le déplacement pour écrire cette nouvelle de l’histoire du village Lepoh. Il a par ailleurs remercié le PCO et toute son équipe pour le travail abattu pour la réussite de cette cérémonie. A Monsieur le Maire de La Commune de Nkong-Zem le chef de terre lui a adressé ses félicitations et ses encouragements pour l’aménagement en urgence de la route conduisant au village Lepoh. Il a fait une brève présentation sur le plan officiel de la chefferie Lepoh créée le 25 juin 1986 avec S.M. Mota Richard comme 1er Chef et une brève biographie du nouveau Chef qu’il estime disposer des connaissances académiques assez solides pour assurer ses nouvelles obligations en tant que Chef de village. Il a par ailleurs, prodigué quelques conseils au nouveau Chef tout en lui recommandant notamment sa soumission au Chef Supérieur Bafou, de préserver l’entente et l’harmonie avec ses fils et filles et les relations de bon voisinage avec les quartiers voisins et en a profité pour lui rappeler ses nouvelles obligations en tant que Auxiliaire d’Administration. Aux notables il les a invité à jouer leurs rôles auprès du Chef, à être fidèles à celui-ci et surtout à encadrer leur chef dans son projet de développement socio-économique.

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Pour clore cette phase de discours, le Chef du village Lepoh en la personne de Fo’o Tsop Mota Dongmo Georges a dans son discours de prise de pouvoir remercié le Sous-préfet et les autorités traditionnelles pour les conseils à lui prodigués et a placé son règne sous le thème du « Développement et de l’innovation ». Il a ipso factoinvité les populations de Lepoh à se mobiliser et a par ailleurs remercié l’Elite de Lepoh pour les projets déjà réalisés par celle-ci.

M. Momo a présenté les notables choisis par le Chef, ici on note que Metap est un quartier du village Lepoh car Mbooh Métap fait partie des notables du village Lepoh.

La cérémonie, a continué sous un aspect tradi-culturel avec diverses danses traditionnelles notamment le « Ngouh Fo’o », le « Nkawng Mézui Fo’o Tsop », les Associations des femmes, le « Medzong » pour davantage donner un éclat à l’évènement et le « Ntio’oh ». Tout s’est achevé au tour des différents buffets offerts par le comité d’organisation.

Les fils et filles Lepoh remercient tous ceux qui les ont assisté et honoré par leur présence à l’intronisation de leur Chef Fo’o Mota Dongmo Georges par l’entremise de www.bafou.org

La suite de cette cérémonie d’intronisation de S.M Fo’o Tsop Mota Dongmo Georges en images.

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

 

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

Fo'o Tsop MOTA DONGMO Georges Clément

 

VIDÉO : CÉRÉMONIE DE SORTIE DU LA’AKEM DE S.M. FO’O TSOP MOTA DONGMO GEORGES CLÉMENT

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Publi-Reportage


Gallerie Video

Publicités

Venez découvrir le site web de l'IUC
Read More!
Désormais Obtenez vos Certifications CISCO à l'IUC
Read More!

Articles Populaires