Votre Publicité ICI / Cliquez ICI

Dernières infos

prev
next

Yemba 1

A cʉʼɛ meŋ ndaʼa nzhɛ́ɛ́, á gɔ meŋ kɛ sɛ.

Info 2

Merci de nous tenir au courant de l'actualité autour de vous

Info 1

L'information en continue sur www.bafou.org

Fanews by Faboba

Ôoh METSAGUIM Julienne honorée et célébrée avec faste

Vivre plus de 80 ans mérite d’être célébré, c’est pour cela que la disparition de Ôoh METSAGUIM Julienne, bien que très douloureuse, méritait que sa famille célèbre plutôt la vie de cette matriarche qui a fait de Jésus-Christ son principal refuge. Le village Nkoho s’est fortement mobilisé, avec au premier rang S.M. Fo’o Nkoho, pour accompagner la famille Mo’oh TEDONZAN dans cette épreuve très difficile. Mo’oh Tedonzan Pr KENFACK Anatole, chef de cette famille et fils de la défunte n’a eu que des mots justes pour exprimer sa gratitude à tous ceux qui les ont encadré pendant ces moments.

 

Les journées du 10, 11 et 12 octobre 2019 étaient spécialement réservées à la célébration de la vie de la matriarche Ôoh METSAGUIM Julienne. Il faut dire que le décor s’est progressivement planté avec l'arrivée des différentes délégations. La levée de corps à la morgue de l’Hôpital Départemental de Dschang le 11/10/2019 marquait ainsi le début des derniers adieux. Fervente chrétienne Catholique, la dépouille de Ôoh METSAGUIM Julienne a été directement conduite à la chapelle de Nkoho où toute sa vie durant, elle a eu à louer sans cesse le Seigneur. C’est après cette messe dite par l’Abbé Mathias que le cortège funèbre a pris la route du domicile familiale.

Tristesse d’avoir perdu un être aussi chère oui ! Mais aussi la joie que cette maman a été portée à sa dernière demeure par tous ses enfants et petits enfants et arrières petits enfants. C’est dans ce mélange de tristesse profonde et de joie que la journée du samedi 12/10/2019 s’est déroulée avec une dernière messe suivie des témoignages. On a remarqué que bien que la défunte était très pieuse, sa descendance semble rester dans la spiritualité traditionnelle.

Il faut saluer la précision dans l’organisation des obsèques de cette maman qui, en plus de sa progéniture avait adopté beaucoup d’autres enfants. Il était plutôt normal que cette organisation soit sans faille car pour ceux qui connaissent Manfo Me JOGO Pascal, qui coordonnait ce comité, on sait la rigueur et la minutie qu’il applique toujours très calmement dans ses choses.

Metsaguim Julienne

Mo’oh Tedonzan Pr KENFACK Anatole et sa nouvelle femme/mère

 

Pour tout dire, nous vous invitons à vivre cette célébration en images à travers le film ci-après.

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Manfo Me JOGO Pascal

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Mo’oh Tedonzan Pr KENFACK Anatole

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Mo’oh Tedonzan Pr KENFACK Anatole et Madame

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

 

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Metsaguim Julienne

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Publi-Reportage


Gallerie Video

Publicités

Venez découvrir le site web de l'IUC
Read More!
Désormais Obtenez vos Certifications CISCO à l'IUC
Read More!

Articles Populaires