Votre Publicité ICI / Cliquez ICI

Dernières infos

prev
next

Yemba 1

A cʉʼɛ meŋ ndaʼa nzhɛ́ɛ́, á gɔ meŋ kɛ sɛ.

Info 2

Merci de nous tenir au courant de l'actualité autour de vous

Info 1

L'information en continue sur www.bafou.org

Fanews by Faboba

Faire part : funéraille Moho Ndziih Kengue Johnny

 

Moho Nndziih La grande famille Kem Lepêh à Bafou

La famille Moh-o Ndziih KENGUE JONNY à Bafou

La famille Moh-o Manfo TEZO’O à Bafou

La famille Moh-o Tro TIOMENA TROPEN à Bafou

La famille Moh-o Ngnia DONGMO Fidèle à Bafou

La famille Moh-o Kumboh TEMATIO à Nko’koh à Bafou

La famille TEDIEU KEMDA à Bangang

Moh-o Ndziih DOUNTSOP Jean Antoine

 

 

Mme NGUENA FOMENKEU née NGUIMMATSIA Hélène (Ma’a Lepouo),

Mme KEUBOU née DONGKENG Marie (Me Gha Nzemelah), Monsieur et enfants

M. NGUETSE Gaston, Madame et enfants à Bafou et à Douala

Mme MELACHI née DONFACK Odette, Monsieur et enfants

Moh-o Mend’ouh NGUEMEGNI François, Madame et enfants

Mme YMLE TSOPYA Rosalie, Monsieur et enfants à Bafoussam

Sob Ndzingkem NGUENA Laurent Robert, Madame et enfants à Yaoundé

Mme DONGMO née NGUENA Charlotte, Monsieur et enfants à Nkoteng

M. NGUENA Hugues, Madame et enfants à Bafoussam

M. KENGUE Roger, Madame et enfants à Ebolowa

Mme OYOMO NGONO Thérèse à Ebolowa

Mme DONKENG Victorine « Monegnya » à Ebolowa

Mme ZANGUE Marivone à Ebolowa

Mme TEMATIO Sidonie à Ebolowa

Mme AKAMBA Marie Thérèse à Ebolowa

Mme NANVOU née KENGUE Ernestine, Monsieur et enfants à Yaoundé

M. NGUIMDO Hilaire au Gabon

M. TSAMO Elie, Madame et enfants à Yaoundé

M. DOUNTSOP NOUMEDEM Christian Brice au Gabon

M. DOUNTSOP KENGUE Arnaud Bienvenue à Bafoussam

M. IMLE KENGUE Boris à Yaoundé

Mme DOUMBE Gyslène, Monsieur et enfants à Douala

M. YMLE KITIO Jovani

Mlle DJIOFACK Annie à Yaoundé

Mme NGUEPI Christelle, Monsieur et enfants à Yaoundé

Mme DOUNTSOP Raïssa à Yaoundé

Mlle KENGUE Alida à Yaoundé

M. NOUMBO Willy Cabrel à Douala

Ont l’honneur de vous faire part des funérailles de leurs fils, frère, père et grand-père Moh-o Ndziih KENGUE Johnny, de ses épouses Mâ JIOKENG Suzanne et Mâ Megni NGUEPI Madeleine, et de ses enfants défunts TEMATIO Victor, TSAGUE Fabien et KENGUE Marie Jeanne, qui auront lieu à Bafou, quartier Balepêh le Vendredi 16 Décembre et le Samedi 17 Décembre 2011.

 

Moho Nndziih

 

Biographie de Moh-o Ndziih

 

Né vers 1900 à Balepè, de Nkem Lepêh NGUEGUIM et de Mâ KITIO, le jeune KENGUE grandira comme ses frères de Mah Lepêh et du village Lepêh avec l’initiation des anciens dans divers domaines tels que l’entretien des animaux domestiques, la construction des cases en matériaux locaux notamment en terre battue couvertes de toit de chaume ou de nattes, la construction de clôtures autour des concessions, des champs agricoles ou des enclos pour élevage des chèvres ou porcs. Sur les terres héritées de son défunt père il a construit sa maison et celle de ses épouses et il a pratiqué l’agriculture et l’élevage.

Il épousa vers 1935 en premières noces la jeune JIOKENG Suzanne, fille de Moho Kumbo TEMATIO et … à Nkou kouh ; une jeune femme tellement dynamique et entreprenante sur les plans agricole et commercial que le besoin d’une seconde épouse se fera nettement sentir pour son époux.

Son deuxième mariage eut lieu vers 1949 avec la jeune NGUEPI Madeleine, fille de Moh-o TEDIEU KEMDA à Bangang.

De ses deux mariages il eut plusieurs enfants à qui il impulsera les valeurs morales telles que l’amour, la solidarité, la vérité, la tolérance, le pardon, le travail. Il sacrifiera tout ce qu’il possède pour la scolarité de ses enfants ; il sera amèrement touché par la mort brusque de son fils TSAGUE Fabien en qui il avait pleine confiance et grand espoir. Il souffrira beaucoup de la longue absence de son fils aîné TEMATIO Victor jusqu’à sa visite au village un certain jour d’Août 1979 où ils se réconcilient en père et fils. Il aura eu l’occasion d’apprécier l’amour sans limite qui existe entre tous ses enfants.

 

Sa vie professionnelle est riche : en effet, dès son plus jeune âge, il est très habile et courageux ; ces qualités lui permettront d’être recruté comme « boy » auprès des cadres européens travaillant à la Société Pastorale de Djuttitsa dénommé « Sa’a Ngwan gwan » c’est-à-dire « Marché plein de sel » ; en effet, à cette époque les populations locales échangeaient les produits agricoles et d’élevage ou leurs services contre du sel ! Il servira ainsi comme garçon à tout faire dans le domicile d’un Blanc : lessive, nettoyage, cuisine, repassage, etc. Il servit aussi comme berger et contribua à élever des chevaux et des bovins pour le compte de ses patrons blancs. Il servit ainsi dans un premier temps pour le compte des Allemands jusqu’en 1920 et assista à leur refoulement par les Français après la première guerre mondiale. Il travaillera ensuite pour le compte des nouveaux patrons Français jusqu’à sa retraite en 1955

Il perdit progressivement l’usage de ses yeux à partir de 1963 et cessa toute activité; il devient indigent en 1964 et comptera désormais sur l’assistance de sa deuxième épouse Mâ Megni NGUEPI Madeleine, de ses fils et de ses filles mariées pour survivre.

En Avril 1984, il quitta ce monde et partit rejoindre les ancêtres sans aucun regret avec le sentiment d’avoir accompli convenablement sa mission sur terre. Il laissera ainsi la charge à sa progéniture conduite par son successeur Moh-o Ndziih DOUNTSOP Jean Antoine de poursuivre l’œuvre ainsi amorcée de génération en génération.

 

 

Mâ Megni Nguepi Madeleine

 

7 ans déjà! Pourtant tu n’as cessé de vivre dans nos mémoires, de susciter auprès de nous et de ceux qui t’ont connus ou auraient souhaité te connaître des constructions telles:

« Si o’oh vivait, j’irais …;

Si o’oh vivait, je serais... »

dénotant le grand vide laissé autour de nous.

À l’heure où nous nous apprêtons à célébrer tes funérailles, nous voudrions te rassurer avoir fait nôtre tes principaux crédos: Amour et culte de l’effort.

 

 

 

Programme

 

Vendredi 16 Décembre 2011

14 h : Implantation de Akoup et de Chouchoung

18 h : Messe de requiem

19 h jusqu’à l’aube : Animations diverses par le Lefeum et autres cérémonies traditionnelles

Samedi 17 Décembre 2011

08 h : Accueil et Installation des invités

09 h : Descente des belles familles

10 h : Réceptions diverses

14 h : Kezah Fô

14 h 15 : Ngouh Fô

14 h 45 : Autres danses : Medzong, Azeung, Ntœh, etc., Azeung Ngang-Mbâ.

Moho Nndziih

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gallerie Video

Publicités

Venez découvrir le site web de l'IUC
Read More!
Désormais Obtenez vos Certifications CISCO à l'IUC
Read More!

Articles Populaires