Votre Publicité ICI / Cliquez ICI

Dernières infos

prev
next

Yemba 1

A cʉʼɛ meŋ ndaʼa nzhɛ́ɛ́, á gɔ meŋ kɛ sɛ.

Info 2

Merci de nous tenir au courant de l'actualité autour de vous

Info 1

L'information en continue sur www.bafou.org

Fanews by Faboba

Cérémonie d’inauguration du bâtiment principal du Centre de Formation Professionnelle des Enfants de l’Espoir de Mbouda (CFPEEM)

C’est au cours d’une cérémonie solennelle, présidée par le Préfet du département des Bamboutos que le bâtiment principal du CFPEEM a été inauguré le 12 février 2016 au quartier Tsuegwe dans la ville de Mbouda en présence des partenaires de ce centre, à l’instar de l’association Espoir à Deux Mains, représentée par une très forte délégation venue de France et conduite par sa présidente ; de l’association Tockem représentée par une forte délégation conduite par son superviseur général S.M. Fo’o Tsalah Dr Pierre Marie METANGMO ; sans oublier les autorités administratives et politiques de Mbouda.

 CEPEEM

Tout a commencé ce jour avec l’arrivée du Préfet du département des Bamboutos à 11 h 40’, précédé quelques minutes avant par le Sous-préfet et le Maire de la Commune de Mbouda. Après la remise du bouquet de fleurs, l’exécution de l’hymne national et la présentation du corps enseignant et des partenaires le Préfet et sa suite ont pris place à la loge d’honneur, laissant la place aux allocutions et intermèdes.

CEPEEM

Monsieur le Maire de la Commune de Mbouda

Le Maire de Mbouda ouvre le bal avec son mot de bienvenue dans lequel il salue l’initiative de Mme NGUENA Marthe ainsi que le soutien des partenaires qui a permis de réaliser ce joyeux architectural. Il s’est félicité du fait que la ville de Mbouda ait servi de cadre pour la réalisation de ce projet.

CEPEEM

Mme NGUENA Marthe, Promotrice de ce centre

Emboitant le pas au Maire, Mme NGUENA Marthe, Promotrice de ce centre a longuement exprimé sa reconnaissance au Préfet du département des Bamboutos et par-dessus au gouvernement de la République à travers le Ministère de l’emploi et de la formation professionnelle pour l’encadrement et leur soutien. Elle s’est fait le devoir de présenter ce centre presque unique en son genre à Mbouda. Créé depuis octobre 2000, le CFPEEM à l’origine appelé Centre de Formation des Jeunes Filles (CFJF) est à but non lucratif, œuvre pour l’éducation et la formation de la jeune fille aux activités génératrices de revenus. Les formations proposées dans ce centre permettent l’insertion socioprofessionnelle des apprenants à travers l’auto-emploi. Aujourd’hui ce centre compte 90 apprenants avec une capacité d’accueil de 105 apprenants par an. Trois filières y sont fonctionnelles : Industrie d’Habillement (IH), Economie Sociale et Familiale (ESF) et Coiffure Esthétique (CE). La formation est sanctionnée par un examen national à l’issu duquel un diplôme délivré par le Ministère de l’emploi et de la formation professionnelle. En plus des ateliers et des laboratoires, le centre dispose d’une salle informatique et une salle d’exposition des objets confectionnés ou transformés accessibles au public.

Mme NGUENA a saisi l’occasion pour « remercier très rigoureusement tous les différents partenaires qui nous ont soutenus ou continuent de nous accompagner avec énergie et détermination dans la réalisation de notre tâche ». Il s’agit entre autres de l’Association Espoir à 2 mains, des partenaires des Etats Unis d’Amériques, du Dr Bwelle Georges, de l’Abbé Raymond LESURE, Président d’EPIDRI, l’Association Tockem à travers son coordonnateur général S.M. Fo’o Tsalah Dr Pierre Marie METANGMO. Cette allocution a été sanctionnée par une salve bien nourrie d’applaudissements.

A la suite de la promotrice on a assisté aux allocutions de la représentante des partenaires de la diaspora, de la Présidente de l’Association Espoir à 2 mains, du superviseur général de l’Association Tockem, en passant par la lecture du mot du Président de l’Association EPIDRI. Dans l’ensemble chaque orateur a salué la détermination de Mme NGUENA Marthe, très assistée par son époux M. NGUENA Joseph, avant de lui promettre de ne pas la lâcher en si bon chemin.

CEPEEM

 

Monsieur le Préfet des Bamboutos

 

Monsieur le Préfet des Bamboutos a terminé cette phase des allocutions par un discours dans lequel il a exprimé les encouragements du gouvernement de la République à la promotrice de ce centre tout en saluant le partenariat qui a abouti à la construction de ce bâtiment. Il a particulièrement salué la présence des partenaires français qui ont bravé la distance pour prendre part à cette cérémonie avant d’insister sur le fait que l’éducation en général et la formation professionnelle en particulier constituent une des priorités des pouvoirs publics au Cameroun. Pour terminer, il a prescrit aux élèves de faire bon usage de ce joyeux architectural qui contribue à embellir le parc immobilier de la ville de Mbouda.

Après un intermède on a assisté à la remise de cadeaux aux partenaires de l’Association Espoir à 2 mains, avant de procéder à la coupure du ruban symbolique, suivi immédiatement de la visite guidée de l’édifice par la promotrice et l’architecte de ce bâtiment. Pour terminer, les invité on été conviés aux buffets concoctés des mains de maitre par le staff du CFPEEM. Avant son départ, Monsieur le Préfet a visité le stand des malvoyants venus de Dschang pour assister à leur manière à cette cérémonie.

Quelques impressions à la fin de cette cérémonie

CFPEEMMme Guyaumette Mulier : je viens de la région Lilloise dans le Nord de la France. Nous sommes tombés un petit peu amoureux de ce coin du Cameroun, nous avons des liens très très forts avec Mme NGUENA, avec la famille NGUENA, avec la famille METANGMO, ce qui fait que voilà aujourd’hui on a envie de se donner pour aider ici. Je crois aussi qu’il y a une chose qui me porte, j’ai été scout pendant longtemps et chez les scouts on apprend à être citoyen actif, utile, heureux et artisan de paix. J’essaie d’honorer cette maxime scoute, c’est pour cela qu’aujourd’hui j’ai envie de me bouger pour les autres. Je trouve les élèves de ce centre très courageuses, elles partent le matin très tôt, parfois elles font la route à pied, on les à vu à l’œuvre ici, je leur souhaite beaucoup de courage, de croire en elle, d’oser car lorsqu’on n’ose pas on reste sur place

CEPEEM

Mme Bel Oulegua Nguena : je viens des USA pour supporter ma maman qui est la promotrice de ce projet. Aujourd’hui nous ne célébrons pas seulement le centre, mais tout simplement l’éducation de la jeune fille. Je ne peux que l’encourager à persévérer dans ce projet qui à coup sur apporte un plus à ces jeunes filles qui pour certaines sortent des familles donc les conditions de vie sont assez difficiles. J’exhorte ces filles à donner le meilleur d’elles même pour mériter cette formation afin de mieux valoriser leur connaissance.

CEPEEM

Mme NGUENA Marthe : Ce n’est qu’un début de travail, le bâtiment est là certes après un long parcours, mais ce n’est qu’un début. Les fils et filles des Bamboutos, le gouvernement camerounais, les partenaires européens, américains, de tous les horizons ont pris note. Je me dis que cet objectif qui est de sortir la jeune fille de l’obscurité, de la perdition scolaire sera atteint. En fait l’idée de créer ce centre part de mon histoire personnelle, car j’étais comme ces jeunes filles que j’encadre aujourd’hui, j’ai connu le mariage précoce à l’âge de 16 ans, voyez-vous ça n’a pas été toujours facile car à cet âge vous convenez avec moi qu’elle n’a pas grand-chose dans la tête. C’est donc pour aider les filles à ne pas avoir les mêmes difficultés que le centre est là. Nous avons eu les premières sorties depuis 2001, je suis particulièrement fière de voir que ces filles sorties de ce centre et qui aujourd’hui sont des dames profitent bien de cette formation et tiennent très bien leur ménage.

Je saisis l’occasion pour exprimer ma profonde gratitude à mon mari M. NGUENA Joseph, pour tout ce qu’il fait pour mon épanouissement. Je n’exprimerais jamais assez ma reconnaissance à tous les partenaires qui soutiennent ce projet depuis les premières heures, ainsi que les autorités publiques pour leur encadrement.

CEPEEMS.M. Fo'o Tsalah Dr Pierre Marie Metangmo : En réalité c’est bien plus que soutenir, aujourd’hui nous parlons de soutenir puisque Tokem vient en appui avec les autres partenaires à cette initiative. En réalité cet appui, c’est depuis les origines donc le Centre de formation professionnelle des enfants de l’espoir de Mbouda est une émanation qui était en gestation depuis avec Tokem, avec Mme NGUENA. Donc en réalité ici on à la manifestation de quelque chose qu’on a porté pendant de nombreuses années, quelque chose qui a commencé dans la Menoua et qui continue. On peut dire qu’ici on a une branche qui est devenue plus grande que la mère. Je crois que l’inauguration du bâtiment de ce centre tombe à point nommé, juste au moment de la célébration du cinquantenaire de la fête de la jeunesse, ce qui montre bel et bien que ce qu’on célèbre ici c’est cette volonté de mettre l’enfant, la jeunesse au cœur du développement de cette nation. Une jeunesse qui devient l’élément central du développement d’une nation doit être outillée, éduquée, et un centre de formation professionnelle, consiste à ne pas aller au-delà du théorique pour rentrer dans la partie pratique. Ce centre de formation professionnelle outille les enfants avec les éléments dans la couture, la cuisine, dans la restauration, dans la fabrication de savon, d’huile et bien d’autres choses qui peuvent faire d’elles des entrepreneuses. Nous voulons des femmes dynamiques, des femmes qui ont une vision, des femmes qui sont déterminées, bref qui sont capables de porter la nation sur leurs épaules. Pour se faire il faut que des personnes, l’Etat, les centres comme ceux-ci, les partenaires se mettent ensemble pour pouvoir apporter à ces jeunes ce qu’il leur faut. Dans mon discours je leur ai dis, la balle est dans leur camp, vous êtes jeunes vous avez l’espoir devant vous, … regarder ce qui peut faire de vous la femme accomplie pour le développement de notre pays. Ce centre est la matérialisation de tout cela car au-delà d’outiller les filles en éléments techniques de production, nous allons leur apporter des éléments de citoyenneté et de spiritualité pour qu’au final on ait des personnes convaincues, engagées et déterminées pour un Cameroun émergent.

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

cep

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

cep

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

CEPEEM

Commentaires   

0 #2 Fotsa Metangmo Marti 25-03-2016 14:15
Le joyeux centre pour une intégration direct en vie professionnelle de la jeune fille camerounaise. Félicitations à l'équipe technique bien de courage
Citer
0 #1 Martial 12-03-2016 13:04
Toutes mes félicitations pour ces oeuvres et mes encouragements à tous qui y participent. Vivement que de telles actions perdurent, raison pour laquelle n'arrêtons jamais de soutenir les initiateurs de ce beau concept. Comme quoi, de belles petites choses annoncent de belles grandes promesses. Bont vent aux bénéficiaires!!!
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gallerie Video

Publicités

Venez découvrir le site web de l'IUC
Read More!
Désormais Obtenez vos Certifications CISCO à l'IUC
Read More!

Articles Populaires