Votre Publicité ICI / Cliquez ICI

Dernières infos

prev
next

Yemba 1

A cʉʼɛ meŋ ndaʼa nzhɛ́ɛ́, á gɔ meŋ kɛ sɛ.

Info 2

Merci de nous tenir au courant de l'actualité autour de vous

Info 1

L'information en continue sur www.bafou.org

Fanews by Faboba

Bafou : avec l’affectation des prêtres, la paix serait-elle de retour entre l’église catholique et les autorités traditionnelles ?

La situation était devenue invivable entre le clergé Catholique et les autorités traditionnelles du groupement Bafou, plus particulièrement entre le Curée sortant de la Paroisse St Laurent de Bafou, l’Abbé Amédée et le Roi des Bafou, Na’ah Temah Fo’o Ndong Victor KANA III.

 

D’où vient le problème ?

Il faut dire que les prédications des prêtres des paroisses St Laurent de Bafou et St David de Fombet s’apparentaient aux insultes à l’endroit des autorités traditionnelles, en plus ces derniers avaient pris l’habitude de comparer ce que les Bafou donnent à l’église par rapport à ce qu’ils donnent à leur Roi et autres chefs de village ou notable. Plus ouvertement, l’Abbé Amédée s’en prenait au Roi des Bafou, ce monarque très aimé par son peuple. A cela est venu s’ajouter une sorte de défi car, dans notre coutume, il y a certains jours où les femmes ne doivent pas cultiver, et ces jours ne coïncident pas forcement avec le dimanche, en même temps que les prêtres demandent à tous de boycotter les us et coutumes pour suivre rien et rien que la bible, ils demandent aux femmes de ne pas respecter ces jours proscrits aux femmes.

Dans ce bras de fer entre le clergé et les autorités traditionnelles, Bafou avec à leur tête Na’ah Temah Fo’o Ndong, le problème a été porté devant les autorités administratives pour arbitrage. C’est dans ce climat de tension que la nouvelle de l’affectation de ces prêtres est venue temporiser le jeu. Comment comprendre ce mouvement dans le diocèse de Bafoussam, avec l’affectation de tous les prêtres en conflit ? Pouvons-nous dire que l’Evêque a donné raison aux Bafou ? L’Abbé Amédée peut-il crier victoire ? Pourquoi c’est à ce moment que l’Evêque à choisi de créer le Doyenné de Bafou ? A-t-il peur que les Bafou se révoltent davantage et laissent tomber l’église Catholique déjà en perte de vitesse à cause de la monté des protestants et des églises dites réveillées ? Avec le Doyenné de Bafou, pouvons-nous avoir espoir de revoir le Collège Polyvalent St Laurent de Bafou, ainsi que les écoles Catholiques redorer leur blason d’antan ?

 

Quelques éléments de réponse

Ces questions et bien d’autres taraudent les esprits des Bafou de tout bord et sans apporter de réponse, il convient tout de même de tracer quelques pistes de réflexion. Il faut noter que l’Abbé Lucas qui a précédé l’Abbé Amédée faisait presque pareil, à la différence qu’avec sa maturité il était un peu plus rusé dans son langage. Nous nous souvenons que son affectation était vue comme un soulagement pour les habitants de sa paroisse. Si nous restons dans cette logique, on peut se dire que le nouveau Curé de la Paroisse St Laurent de Bafou serait pire car l’Evêque de Bafoussam qui avait été Curé dans cette paroisse serait donc conscient de la mission qu’il assigne à ses prêtre, ainsi nous pouvons donc dire que le prochain Curé pourra être pire que ses deux prédécesseurs. Vue sur cet angle le conflit restera intact. Il faut noter que l’affectation du Curé de la Paroisse St David de Fombet serait liée à un problème d’humeur, donc considérée comme une affectation disciplinaire puisqu’il a perdu sont poste de Curé.

Par contre l’affectation de l’Abée Amédée Tarsicius Feudjio peu être interprétée de deux manières : il est affecté, on peut dire, dans le village de l’Evêque et en plus à la Paroisse Sainte Elisabeth de Batcham-Ville. Si on s’arrête là, on peut dire sans risque de se tromper que c’est une promotion ; mais en tenant compte que la paroisse St Laurent a été érigée en Doyenné, on peut dire que l’Evêque a observé quelques manquements dans le travail de ce prêtre qui, au dire de plusieurs personnes, est trop intéressé par l’argent. Dans l’ensemble il faut dire que l’Abbé Amédée a plutôt bien assuré la mission à lui confiée par l’Evêque et ce dernier voudrait qu’il continue dans son village.

Le fait d’ériger Bafou en Doyenné, nous semble être de la poudre aux yeux des Bafou car au moment où les voix se lèvent pour demander à l’église de remettre les terrains aux différents donateurs si les écoles Catholiques ne peuvent plus fonctionner, au moment où les Bafou revendiquent le petit séminaire qui autre fois faisait la fierté de la Paroisse St Laurent de Bafou, au moment où les structures de l’église Catholique sont dans un état de délabrement avancé, l’Evêque choisit de créer ce Doyenné qui était demandé depuis des lustres.

Il est vrai que lors de la dernière assemblée du Comité de Développement du Groupement Bafou, face à ces problèmes, une commission a été mise en place pour la résolution de ce conflit qui au vu de ce qui précède reste pendant malgré le départ de l’Abbé Amédée. Avant tout, il faut dire qu’il y a en toile de fond un réel problème de protocole car tous ces malentendus sont nés non pas dans une chapelle, mais de manière répétée lors des messes de requiem, l’occasion pour le clergé de se remplir les poches et de solliciter le soutien financier des uns et des autres pour la reconstruction de l’église. Il faut dire que de manière systématique, les prêtres trouvent toujours le moyen de détruire un mur ou une chapelle dont les fidèles devront construire au fil du temps, ceci pour justifier les multiples quêtes. Cette commission du CODEGBA devrait avant tout sensibiliser les uns et les autres sur la gestion du temps lors des obsèques, et pour ceux qui choisissent d’assister au culte, qu’ils respectent les exigences de ce dernier. Beaucoup de problèmes sont nés du fait que c’est pendant que le prêtre célèbre sa messe, et parfois en plein dans l’évangile, que certains dignitaires choisissent de faire leur apparition, bravant le protocole pour venir s’assoir en faisant le maximum de bruit pour détourner l’attention des fidèles. Le respect étant mutuel, il serait important de laisser le prêtre utiliser son temps qui lui est souvent accordé par les organisateurs.

 

Le Doyenné de Bafou et ses nouveaux ouvriers apostoliques

Avant de terminer cette réflexion sur l’église Catholique dans le groupement Bafou, il est important de vous signaler que le Doyenné de Bafou créé par S.E. Mgr Dieudonné WATIO, Evêque de Bafoussam, le 1er Juillet 2015 regroupe les paroisses St Laurent de Bafou, St Thomas de Baleveng, St David de Fombet, St Daniel de Tsingbeu, St Nicolas de Flüe de Baletet-Batsingla, le Secteur spécial de Ndziih et le Secteur spécial de Nza’a.

Pour ce qui est des nouveaux venus :

-         Curé doyen de Bafou : Ab. Ferdinand NYIONSSE, en même temps Curé de la paroisse St Laurent de Bafou,

-         Curé de la Paroisse St Nicolas de Flüe de Baletet-Batsingla : Ab Isidore SAHATSOP,

-         Curé de la Paroisse St David de Fombet : Ab. Apolinaire TABOKEM,

-         Vicaire paroisse St Laurent de Bafou et administrateur du Secteur paroissial spécial de Ndziih : Ab. Herman KAMGAING KAMGUEM

 

Dans l’espoir que le Seigneur Tout Puissant apaisera les cœurs à Bafou afin que la paix et la concorde reviennent, nous souhaitons bon vent aux nouveaux venus.

St Laurent

St Laurent

St Laurent

Le Roi des Bafou à l'église lors de la tournée épiscopale de S.E. Mgr Dieudonné WATIO à la Paroisse St Laurent de Bafou

St Laurent

St Laurent

Le Roi des Bafou à l'église lors de la tournée épiscopale de S.E. Mgr Dieudonné WATIO à la Paroisse St Laurent de Bafou

St Laurent

St Laurent

St Laurent

St Laurent

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gallerie Video

Publicités

Venez découvrir le site web de l'IUC
Read More!
Désormais Obtenez vos Certifications CISCO à l'IUC
Read More!

Articles Populaires