Votre Publicité ICI / Cliquez ICI

Dernières infos

prev
next

Yemba 1

A cʉʼɛ meŋ ndaʼa nzhɛ́ɛ́, á gɔ meŋ kɛ sɛ.

Info 2

Merci de nous tenir au courant de l'actualité autour de vous

Info 1

L'information en continue sur www.bafou.org

Fanews by Faboba

Fotomena : Les derniers adieux à l’Adjudant Chef à la retraite LEKOMO Benoît

« Papa tu as compris très tôt que la vraie Magie est dans le travail et tu as travaillé très dur toute ta vie durant ; il est temps que tu te reposes. Repose en paix papa et que le Seigneur, dans sa grande miséricorde t’accorde le pardon et te conduise dans son Royaume. Aujourd’hui où tu n’es plus, je veux lever ma voix pour dire que je suis fière d’avoir eu un père comme toi ; tu m’as mis à ton école et j’ai compris toutes tes leçons. J’ai compris que la grandeur d’un homme passe par son éducation. A Jason, Paulin et Curtis, ainsi que tous tes petits fils et arrières petits fils qui ne t’ont pas connu, je promets que je leur parlerai sans cesse de toi ; je leur dirai que leur grand père était un passionné du football et qu’il était un gendarme qui aimait son travail et qu’il avait servi son pays avec amour et fidélité ». Ainsi témoignait Mme TCHIO Solange Blandine au moment où son père s’en allait pour son repos éternel dans son Fotomena natal.

Décédé le 9 Août 2014 à l’hôpital Militaire de Douala, ce patriarche que l’on accompagnait à sa dernière demeure à Meka, groupement Fotomena, arrondissement de Fokoué était né vers 1934. Après une carrière riche au sein de la gendarmerie camerounaise, de 1953 à 1986, il jouissait de sa retraite dans son domicile de Douala.

Il était également le père de Mme TCHIO Solange Blandine. De ce fait, comme il est de coutume chez nous, SA’A TCHIO NGASSAM a mobilisé tous les siens, famille, relations et amis pour aller faire le deuil de son beau père.

Le vendredi 05 Septembre, dès l’arrivée et l’installation du corps, suivies des lamentations, les convives venaient adresser les condoléances au couple TCHIO NGASSAM. La veillée funèbre connut également la présence de plusieurs invités.

Le samedi 06 Septembre, jour de l’enterrement, les invités de SA’A TCHIO eurent droit à un petit déjeuné digne, question de se remettre les forces après le voyage qui les avait conduit dans ce groupement frère de Fotomena.

Ensuite, ce fut la descente de la délégation du gendre dans la cour du deuil. Descente qui s’est apparentée à une démonstration de force, car des centaines de coups de fusils furent tirés par les amis de SA’A TCHIO, en grande partie composés des membres des réunions CASBAF et CDA. De la même manière, les dames de l’association CFA, accompagnaient le couple TCHIO.

La cérémonie s’est poursuivie avec la célébration de la messe par le curée de la paroisse de Fokoué, suivie des témoignages des uns et des autres qui sont venus retracer la vie de l’illustre disparu. La cérémonie d’inhumation s’est ensuite déroulée dans la stricte intimité familiale.

Notons aussi les honneurs militaires qui ont été rendus au défunt, gendarme retraité par un détachement des gendarmes du pelleton mobile et de la brigade de gendarmerie de Fokoué, ainsi que les anciens combattants.

Parmi les invités présents à ces obsèques, on pouvait noter la présence du chef supérieur du groupement Fotomena, Sa Majesté TAJEUTEU  Carol 2, ainsi que des chefs des villages de ce groupement, et des chefs de village de chez nous, notamment Fo' Ntsingbeu, Fo' Kamezo, Fo' Letet, Fo' Leng, Fo' Nkong Zem, Fo' Nzifeng, et autres.

Les invités du couple TCHIO ont ensuite été conviés à une collation que ces derniers leur ont réservées.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Publi-Reportage


Gallerie Video

Publicités

Venez découvrir le site web de l'IUC
Read More!
Désormais Obtenez vos Certifications CISCO à l'IUC
Read More!

Articles Populaires