Votre Publicité ICI / Cliquez ICI

Dernières infos

prev
next

Yemba 1

A cʉʼɛ meŋ ndaʼa nzhɛ́ɛ́, á gɔ meŋ kɛ sɛ.

Info 2

Merci de nous tenir au courant de l'actualité autour de vous

Info 1

L'information en continue sur www.bafou.org

Fanews by Faboba

Les funérailles de Moho Teikeudjio : Un devoir de mémoire bien accompli

MTK

 

La famille Moho Tekeujio a fait vibrer le quartier Zem à Nzinkop dans le groupement Bafou pendant toute la semaine du 28 novembre au 04 Décembre 2011.

En effet, en début de cette semaine, chaque fils ou fille de cette famille procédait aux derniers préparatifs de ce grand évènement qui était programmé depuis plusieurs mois. La tension est montée le jeudi 01er Décembre avec le lancement proprement dit de ces funérailles. Comme le programme le prévoyait, on a assisté ce jour à l’implantation de l’Akoup, à la messe d’action de grâce, à la réception des habitants du quartier, au Kezah et à la veillée animée par le Lefeum.

La journée du 02 décembre

Elle était très mouvementée parce qu’il y avait plusieurs activités à l’ordre du jour. En plus du match de gala, cette journée était réservée aux funérailles des épouses de Moho Tekeujio et de tous les enfants défunts de cette concession. Tout a commencé très tôt le matin avec le Esi’ih des Mégni, et la visite des lieux de culte traditionnel pour y verser du sel et de l’huile. Ces offrandes visent à demander la bénédiction et la protection des ancêtres et des dieux de la famille. Les cérémonies liées à ces funérailles ont débuté aux environs de 11 h avec la descente des différentes délégations ainsi que des groupes de danse. Le visiteur non averti pouvait croire à la fin de cette journée que le programme était épuisé, car l’arrivée sur la cour des funérailles de la danse « Kah’na » avec son « mpouh’ » n’a laissé personne indifférent. Fo’o Menkeu NGUEFACK Paul et ses amis ont servi au public une séance bien nourrie de tir de coups de fusil moderne et artisanal, signe de démonstration de notoriété dans le village.

Après l’animation traditionnelle, tout le public s’est déporté vers 15 h 20’ au stade du Collège Saint Laurent de Bafou, situé à environ 4 km du lieu des funérailles, pour assister au match de gala qui opposait Vétérans Sport Plus de Dschang à l’Association Sportive Bafou (ASB) de Douala. Cette partie était présidée par le chef de cette famille en la personne de Moho Teikeudjio III KENFACK Joseph. Après la présentation des deux équipes, le coup d’envoi de la rencontre a immédiatement suivi. Ce match très disputé a failli finir à queue de poisson à cause de la médiocrité de l’arbitrage, mais comme c’était un match de gala, le fair-play a dominé sur la colère des uns et des autres et la partie s’est achevée dans la fraternité avec la victoire de Vétérans plus de Dschang sur le score de 01 # 00.

Avant de remettre les différentes primes aux joueurs (meilleur joueur, meilleur buteur, meilleur gardien) et les trophées aux équipes, Fo’o Menkeu NGUEFACK Paul, au nom de toute la grande famille Moho Teikeudjio, a remercié tous les participants à ce match, des spectateurs aux joueurs en passant par tous les amis qui ont bien voulu s’associer à eux pour la réussite de cet évènement majeur dans leur famille. Pour terminer son propos, il a invité toute l’assistance à son domicile ce même soir pour une réception.

Ce dernier grand point de cette journée était au-delà des attentes, car plusieurs buffets étaient disposés de part et d’autre de la cour ainsi que dans les différents salons de ce somptueux immeuble qui trône majestueusement à l’entrée de la grande concession familiale de Moho Teikeudjio. De 19 h jusqu’à 23 h chacun a mangé à sa faim en s’arrosant le palais par du bon vin ou de la bière de son choix, et, afin que la satisfaction des nombreux convives soit totale, les buffets étaient progressivement renouvelés. Toute la soirée, l'animation en live était assurée par les musiciens Bafou, Bavoua Zoléko et Aloys Kemzop.

La journée du Samedi 03 Décembre

La particularité de cette journée était que outre les descentes des différentes délégations et des groupes de danses, on a noté la présence des invités de marque dont figurait au premier rang le Roi des Bafou Sa Majesté Fo’o Ndong Victor KANA III, qui s’est fait accompagner à ces funérailles par Leurs Majestés MOMO II, Roi des Foto, NGUEMENI, Roi des Baleveng et beaucoup de chefs des villages du groupement Bafou, notamment Fo’o Nzifeng, Fo’o Touho Lah, Fo’o La’achui, Fo’o Nkong-Zem, Fo’o Ngouh-chui, … La première grande danse qui a marqué cette journée était le Ngouh Fo’o exécuté par S.M. Fo’o Ndong accompagné de ses pairs. Pour ceux qui connaissent cette danse prestigieuse, c’est le moment phare que tous attendent de nos jours quand on parle de funérailles. Très élégant, S.M. Fo’o Ndong a su mettre les foules en ébullition avec ses majestueux pas de danse. Ainsi, en le voyant à l’œuvre, d’aucuns n’hésitent pas à dire que le Roi des Bafou est le meilleur danseur parmi les chefs supérieurs de l’Ouest. Après cette danse du Ngouh Fo’o, on a assisté à la parade des Mendzong et du Kouh’gang. Le Samba Nzinkong et le Kwaka n’étaient pas en reste.

Au terme de ces différentes danses, place a été donnée à une réception géante avec plus de buffets et de services traiteurs que la veille. Sans discrimination, chacun se servait à volonté. Au vu de la foule présente, c’était comme si cette journée était seulement réservée aux funérailles de Moho Teikeudjio dans le Groupement Bafou. Dans l’ensemble, on a remarqué que bien que cette famille soit très grande par le nombre de ses fils et filles, elle reste très unie et organisée, même si la plus grande partie de ces funérailles tournait autour de Fo’o Menkeu NGUEFACK Paul. Notons aussi pour le féliciter la grande solidarité qui existe entre les membres de la communauté Bafou de Douala, car bien que cette communauté n’ait pas de chef, les Bafou de Douala se font remarquer par leur organisation et l’assistance mutuelle qui existe entre eux. Vivement que les autres communautés Bafou copie cet exemple.

Dans l’ensemble on peut dire tout simplement que s’acquitter de ce devoir traditionnel qui est celui d’honorer la mémoire de ses parents à travers l’organisation de leurs funérailles n’a pas de prix. Chacun essaie de mettre le maximum de ce qu’il peut posséder, car chacun voudrait que les funérailles de ses parents entrent dans la légende comme étant du « jamais vu ». Nous pensons qu’à leur niveau, les fils et filles de la famille Moho Teikeudjio ont réalisé ce rêve, car de S.M. Fo’o Ndong à Moho Temojio CHEMBOU en passant par S.M. le Roi Foto, S.M. le Roi Baleveng, … tous sont unanimes que « c’était une fête populaire bien réussie ».

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

MTK

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gallerie Video

Publicités

Venez découvrir le site web de l'IUC
Read More!
Désormais Obtenez vos Certifications CISCO à l'IUC
Read More!

Articles Populaires