Votre Publicité ICI / Cliquez ICI

Dernières infos

prev
next

Yemba 1

A cʉʼɛ meŋ ndaʼa nzhɛ́ɛ́, á gɔ meŋ kɛ sɛ.

Info 2

Merci de nous tenir au courant de l'actualité autour de vous

Info 1

L'information en continue sur www.bafou.org

Fanews by Faboba

Pose de la 1ère pierre du foyer culturel Lépêh de Yaoundé

La communauté Lépêh de Yaoundé a procédé à la pose solennelle de la 1ère pierre de leur foyer culturel et social ce samedi 07 novembre au quartier Eyang-Simbock (derrière la base militaire) par Moho Boueh Tsafack Louis, Président de l’association des ressortissants Lépêh de Yaoundé en présence du Chef de la Communauté Bafou de Yaoundé Fo’o Djotsa qui était accompagné de Fo’o Ngwessou Kenfak Jean, Foga Paul, Asa’a Fofack et Ma’a Djuka Hélène.

 

Cette cérémonie, que présidait Souffo Kenfack Victor en tant que Président du Comité d’Organisation (PCO) a commencé par une courte prière suivie des mots de bienvenue du PCO,  du président national du comité de développement Lépêh Moho Dziih Dountsop Jean, du mot du président de l’association des ressortissants Lépêh de Yaoundé et de la présentation de l’ouvrage déjà en chantier par le chef chantier Tsafack Teffo Guy Michel du Groupe Teffo Construction (G.T.C.).  Selon le Chef chantier, cet ouvrage est constitué d’une salle de fête de 500 places, d’une mezzanine, d’une cuisine, d’un magasin, d’une boutique et de deux niveaux constitués des appartements pour habitation.

Cet immeuble a déjà pris corps car comme l’a dit Moho Boueh, il fallait débrousser pour éviter de faire une pose de 1ère pierre dans la broussaille et présenter une mauvaise figure devant nos invités. C’est ainsi que la fondation et certains murs ont été faits.  Ceci, pour un foyer qui devra jouer trois fonctions majeures à savoir ;  la nécessité de se réunir sur leurs propres installations, un cadre d’expression de la culture Bafou et le souci permanent de léguer aux générations futures un lieu de rassemblement. Dans cet élan d’appropriation des principes de développement durable, Moho Ndziih dans son mot a tenu « à féliciter les Balépêh du Centre qui ont su donner du contenu au développement participatif tant prôné par les pouvoirs publics, ayant compris que l’union fait la force. Ils se sont rangés d’un même bord pour cotiser des fonds nécessaires à la promotion de leur développement… ».  Pour ce chantier futuriste, les filles et fils Lépêh de Yaoundé et leurs invités présents ou non, des gendres de Lépêh à l’instar du Magistrat Tejiozem Rogatien ont mis la main aussi profondément que possible dans leur poche, pendant la levée des fonds que le PCO a ouverte en donnant l’arbre de paix enfin que la paix règne dans ce lieu.

L’heureuse surprise a été la collecte de la rondelette somme de un million quatre cent vingt cinq mille cinq cent (1425500) FCFA pour la poursuite des travaux.  Pour magnifier leur joie, les femmes et filles balépeh ont donné de la kola à Fo’o Djotsa et sa suite et ont esquissé des pas de danse à l’endroit de leurs hôtes. C’est par un buffet bien garni que la cérémonie a pris fin.

Lépêh

 Moho Mboueh Tsafack Louis, Président de l’Association des Ressortissants Balépeh de Yaoundé

C’est un jour mémorable pour le président que je suis, ce sont des sentiments de satisfaction et de fierté d’être Bafou et de Lépêh en par particulier. Nous osons croire que cet édifice sera le lieu de l’expression de la culture Bafou comme je l’ai dis dans mon discours un projet futuriste. Il est à noter que c’est le seul foyer dans la zone d’Ayem-simbock. Enfin, je remercie tous ceux qui ont mis la main dans la poche ce jour.

Lépêh

Souffo kenfack Victor, Président du Comité d’organisation

Merci, nous avons eu peur de la pluie, mais par la grâce de Dieu, nous sommes à la fin de notre cérémonie donc j’avais la lourde charge de coordonner. Ce qui nous préoccupait ce jour était la pose de la 1ère pierre, les frères et sœurs ainsi que leurs amis et gendres ont contribué efficacement à cette collecte. Pour ne pas faire une cérémonie dans la brousse, nous avons entrepris de commercer les travaux comme vous le voyez.  Comme le dit un adage « à tout seigneur tout honneur », c’est le président de l’association Moho Mboueh qui a procédé à la pose de la 1ère pierre. C’est un sentiment de joie, de fierté pour avoir rempli à bien ma mission. Il n’est pas donné d’être à la tête d’une cérémonie qui réussit. À l’endroit de nos invités, nous sommes très contents de leur présence ici, pour nous fait l’honneur de leur présence et de connaitre par ricochet le chemin qui mène dans ce foyer.

Lépêh

Mme Dounla Jacqueline, Présidente des femmes Lépêh de Yaoundé

Les femmes par ma voix sont contentes du travail qui se déroule ici. Nous profitons de cet organe d’expression pour remercier, encourager et féliciter ce travail. Les femmes doivent redoubler d’efforts pour la réussite de ce projet. Que le Dieu tout puissant soit toujours avec ceux qui font ce travail. Je remercie également les femmes afin qu’on reste toujours main dans la main pour contribuer à la construction de ce foyer et de me soutenir dans mon plan d’action.

Lépêh

Moho Ndziih Dountsop Jean, Président National du Comité de développement de Balépeh

Mes impressions sont bonnes, je n’ai pas su qu’avec les temps qui courent comme le disaient certaines personnes qu’on pouvait collecter plus de 500 000FCFA. Les Balépeh de Yaoundé ont donné un sens au développement participatif. Je profite de cet espace pour exhorter les frères et sœurs des autres villes de se regrouper pour leur développement en copiant l’exemple de Yaoundé. Car, c’est l’union qui fait la force.

Lépêh

Fo’o Djotsa Joseph, Chef de la Communauté Bafou de Yaoundé

C’est un moment de satisfaction et d’espoir parce que ce foyer vient résoudre un grand problème social et d’exclusion dans la communauté Lépêh. Il y a des personnes qui disent que si la réunion est dans le domicile de telle personne, je ne mettrai pas mes pieds là-bas et un autre groupe hostile par les problèmes de Balépeh. Les réunions dans les domiciles privés seront transférées au foyer et les rancuniers viendront aux réunions. L’autre aspect et pas des moindres, c’est une solution pour les quinze mille Bafou qui sont à Yaoundé et qui ne peuvent pas tous entrer dans le foyer Bafou en projection. Il est donc important que chaque groupe qui a son foyer ait ces moments d’encadrement et d’organisation pour entrer dans la grande civilisation Bafou. Le développement de Bafou passe par la base et non nécessairement par le sommet. Je félicite ceux qui ont pris de telles initiatives et les encourage.

Le chantier au 06 Juin 2015

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Le chantier au 24 Juin 2015

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Le chantier au 07 Novembre 2015

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

 Lépêh

Lépêh

l

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

La Présidente des Femmes Lépêh à Yaoundé, Mme Douanla

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

 Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Lépêh

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Publi-Reportage


Gallerie Video

Publicités

Venez découvrir le site web de l'IUC
Read More!
Désormais Obtenez vos Certifications CISCO à l'IUC
Read More!

Articles Populaires