Votre Publicité ICI / Cliquez ICI

Dernières infos

prev
next

Yemba 1

A cʉʼɛ meŋ ndaʼa nzhɛ́ɛ́, á gɔ meŋ kɛ sɛ.

Info 2

Merci de nous tenir au courant de l'actualité autour de vous

Info 1

L'information en continue sur www.bafou.org

Fanews by Faboba

Rapport de l’atelier de relance des activités de la JESCOBA (Jeunesse Estudiantine et Scolaire Bafou) à la salle de conférences de la chefferie supérieure du groupement Bafou

Le vendredi 13 Août 2021, il s’est tenu à la salle de conférences de la chefferie supérieure du groupement Bafou, un atelier de relance des activités de la JESCOBA (Jeunesse Estudiantine et Scolaire Bafou) initié conjointement par les anciens membres de la JESCOBA et les membres du bureau en exercice de la section de Dschang.

 

A l’ordre du jour figuraient les points ci-après:

-          L’arrivée et l’installation  des invités  dans la salle des conférences de la chefferie supérieure du groupement Bafou ;

-          L’exécution du chant patriotique  Bafou ;

-          Le mot de bienvenue du Président de la JESCOBA, section de Dschang ;

-          Le mot du dernier Président de la JESCOBA nationale ;

-          Le mot de deux anciens Présidents de la JESCOBA nationale;

-          Photo de famille ;

-          L’ouverture des débats par commission ;

-          La lecture des recommandations et adoption ;

-          La collation ;

-          La restitution des travaux de l’atelier de relance des activités de la JESCOBA au Chef supérieur du groupement Bafou.

Sept (07) anciens membres de la JESCOBA ont répondu présents, à savoir :

Ø  Donfack Tiokeng Delmas, ancien président ;

Ø  Femkué Hervé, ancien membre ;

Ø   Ngueagne Nguefack Henri, ancien président de la section de Douala ;

Ø  Dr. Jiokeng Tchougon Elie Fernand, ancien président de la section de Yaoundé ;

Ø   Feungue Raymond, ancien président national ;

Ø   Atiofack Wilfried, ancien président de la section de Dschang ;

Ø    Kenfack François, ancien membre de la section de Douala.

Le Dr. Vouffo Kenfack Pascalin, ancien président national, a présenté des excuses pour son absence physique mais a tout de même apporté par téléphone des idées et conseils pour la réussite de l’atelier.

La section de Dschang quant à elle était représentée par neuf (09) de ses membres, à savoir :

Ø  Happi Franklin Donald, actuel Président de la section de Dschang ;

Ø   Kendjou Edith Mélanie, Vice-Présidente de la section de Dschang ;

Ø   Folefack Ngoufack Gaèl, Secrétaire général de la section de Dschang ;

Ø   Tsafack Toutsop Joèl, Secrétaire général adjoint ;

Ø    Sinda Kemdoum Pierre Valery, Chargé des activités académiques N°2 ;

Ø   Zébazé Tamewé Etienne Borel, Chargé des activités culturelles adjoint ;

Ø   Zébazé Erbelle Billie, Ancienne Présidente de la section de Dschang ;

Ø  Dandji Donjio Boris Donald, Membre ;

Ø   Jotsa Michel, Membre.  

I-                   Contexte

La Jeunesse Estudiantine et Scolaire Bafou (JESCOBA) vit le jour à Yaoundé le 29 avril 1979 sous l’impulsion d’un groupe de jeunes dynamiques Bafou conduit par le feu Pr. Tazo Etienne. Dès lors, cette association unanimement reconnue par la communauté comme plate-forme de regroupement des fils et filles Bafou s’est engagée à contribuer au développement socio-culturel et économique du groupement Bafou. Après trois de décennie de travail intense, la JESCOBA va commencer à sombrer en 2010, pour être réduite depuis 2015 à la seule section de Dschang. Cette dernière à travers des activités académiques, culturelles et sociales diverses porte encore le flambeau de la JESCOBA qui jadis mobilisait les jeunes Bafou de plusieurs horizons. Pourtant, l’acculturation des jeunes et particulièrement des jeunes de l’espace Yemba à l’ère de la mondialisation, exprimée par l’abandon des pratiques rituelles et culturelles est grandissante. De même, les jeunes font de plus en plus face aux difficultés liées à l’orientation scolaire et académique, et à l’insertion socioprofessionnelle. Au vu de tous ces grands défis qui interpellent la jeunesse en général et la jeunesse Bafou en particulier, la redynamisation de la JESCOBA, cadre de formation du citoyen Bafou de demain, de référence pour la promotion de l’excellence éducative et professionnelle des jeunes Bafou, d’exaltation et d’assimilation des valeurs socioculturelles  Bafou par les jeunes s’impose. C’est pourquoi conscients de cela, les anciens membres de la JESCOBA et les membres de la JESCOBA, section de Dschang  se sont retrouvés dans la salle de conférences de la chefferie supérieure du groupement Bafou le Vendredi 13 Août 2021 dans le cadre d’un atelier de réflexion pour la mise sur pied d’une stratégie de relance des activités de la Jescoba nationale et de ses sections. Principalement, il était question d’élaborer une stratégie opérationnelle de relance de la JESCOBA nationale. Spécifiquement, il s’agissait :

Ø  Analyser  l’état des lieux de la situation actuelle de la JESCOBA;

Ø  De définir  un plan d’action de création des sections et du bureau national ;

Ø  D’adopter  la charte du bureau national et des sections ;

Ø  D’établir  un plan de communication et d’auto financement de la JESCOBA.

II-                Introduction

Sous la présidence du Dr. Jiokeng Tchougon Elie Fernand, les travaux se sont ouverts à 11h 45 minutes par l’exécution du chant patriotique Bafou entonné par l’ancien président Donfack Delmas, suivi des présentations des participants à l’atelier. Ces deux premières articulations ont été suivies du mot du Président en exercice de la JESCOBA section de Dschang, Happi Franklin Donald qui a entamé son propos en souhaitant la bienvenue à toute l’assistance et particulièrement aux aînés qui ont effectué le déplacement, en  saluant au passage l’initiative de ces derniers qui ont pensé à l’impérieuse nécessité d’une relance des activités de la JESCOBA nationale. Il n’a pas manqué dans son propos liminaire de rappeler le contexte et les motivations de cette relance des activités de la JESCOBA tant à la section de Dschang, qu’au niveau national et de la Diaspora.

A sa suite, le tout dernier Président national de la JESCOBA en la personne de Donfack Tiokeng Delmas, ayant exercé entre 2011 et 2015 a pris la parole pour souhaiter la bienvenue aux participants et les remercier pour leur disponibilité et pour l’intérêt qu’ils portent à la JESCOBA en répondant présents à cet atelier de relance organisé dans les brefs délais.   

Le mot du dernier Président national a été suivi de celui du Président Feungue Raymond. Cet ancien président de la JESCOBA, résidant depuis de nombreuses  années  à  Montréal  au Canada a présidé le bureau national entre 1993 et 1997.  Il a dans son propos, remercié les participants pour l’accueil à lui réservé et salué la disponibilité de tous ceux qui ont fait le déplacement, non sans revenir sur la trajectoire de la JESCOBA de sa création à nos jours, en soulignant au passage les heures de gloires de cette association qui a été le lieu de formation des jeunes Bafou aux valeurs culturelles de ce groupement.  Le Président  Feungue  Raymond  n’a pas manqué de rappeler que la JESCOBA est la pépinière de laquelle est partie la majorité de ceux qui dirigent les associations  de  ressortissants  Bafou  tant  au  Cameroun  que dans la Diaspora. Il a à cet effet  signifié  tout  l’intérêt  qu’il  faut  porter  à  la JESCOBA en partant de l’expérience de sa propre famille, confrontée  à la culture Canadienne qui pourrait être en total déphasage avec nos valeurs culturelles et donc influencer irréversiblement les choix de vie de ses enfants; pourtant  à  la  naissance  de  tout  enfant, ce que souhaitent ses parents c’est son bien-être.  Pour lui, la seule solution envisageable est l’institution de ce cadre propice à l’acquisition  des  valeurs  culturelles  Bafou  et  unique  lieu dans lequel l’amitié ferme, solide  et  insoluble  se  forge et se bâtit sur le socle de l’appartenance au groupement Bafou.  Il a terminé son propos en envoyant un message à l’endroit des parents qui devraient savoir que le seul lieu d’imprégnation aux valeurs authentiques Bafous reste la JESCOBA, lieu par excellence de formation du citoyen Bafou de demain. A l’endroit des jeunes, il est revenu  sur  la différence  entre l’amitié qui se bâtit dans le cadre éducatif et se dissout aussitôt que l’on se sépare, et celle qui se noue au sein de la JESCOBA et dure toute la vie.

Par la suite, le Dr. Vouffo Kenfack Pascalin joint au téléphone a remercié tous les anciens membres de la JESCOBA et ceux de la section de Dschang qui ont répondu présents à l’assise. Il a salué les efforts multiples qu’a toujours fournis le Chef supérieur du Groupement Bafou pour soutenir la JESCOBA. Aussi, il a rappelé l’obligation morale qui incombe aux anciens membres de la JESCOBA de ne jamais laisser cette association disparaître. Il a exprimé le souhait de voir un nouveau congrès national de la JESCOBA en 2023 comme cela se faisait autrefois.  

Pour atteindre les objectifs fixés, les commissions ont été créées antérieurement et les tâches leur ont été assignées.

III-             Présentation des résultats des travaux par commission

III-1- Commission Diagnostic

Cette commission était chargée de faire l’état  des  lieux  de  la  situation  actuelle de la JESCOBA et d’analyser les rapports entre les associations des parents et la JESCOBA. Le rapport a ressorti  que  seule  la  section  de  Dschang  porte  à  ce  jour  le  flambeau  de  la JESCOBA ; le bureau national et les autres sections ayant cessé de fonctionner depuis 2015. Parmi les facteurs d’échec de la JESCOBA nationale, au plan externe la non prise en compte des doléances de la jeunesse par le CODEGBA (Comité de Développement du Groupement Bafou) au sein duquel la voix des jeunes est portée par un parent non jeune a été relevée. Aussi, l’absence d’une implication  motivante  de certaines  élites  Bafou  dans  les  initiatives  de  la JESCOBA  a  été  mentionnée. Toutefois,  le  rapport  l’a  souligné  pour le féliciter, l’attention particulière que certaines associations des parents et certaines élites du Groupement  Bafou  n’ont  cessé  d’accorder  à  la  JESCOBA au cours de la dernière décennie  à  travers  des  aides  aussi  bien  morales, financières  que  matérielles. Au plan interne, des insuffisances sur le plan systémique, communicationnel et financier entre autres ont été soulignées comme faisant partie également des causes de la décadence de la JESCOBA.  

Au plan systémique, il a été relevé que le fait pour certaines  personnes  à qui  les  statuts ne donnaient plus la possibilité de demeurer Jescobains  ou de prendre les devants du fait des activités qu’ils exerçaient  déjà  dans  la vie  active, de revenir au-devant de la scène aurait contribué au déclin  de la JESCOBA ; car ces membres détournaient désormais la vision de la JESCOBA pour servir leurs intérêts personnels au mépris des ambitions nobles que devrait porter la JESCOBA pour servir la cause légitime de la jeunesse Bafou. Aussi, le mauvais  casting de certains membres commis pour rencontrer les parents en vue de solliciter des soutiens financiers nécessaires pour la réalisation des  projets de la JESCOBA aurait aussi entaché l’image de l’association ; ces membres à la moralité douteuse ont commis des malversations financières qui auraient servi d’arguments à certains  parents  pour  se  désolidariser de la JESCOBA.

Au  plan  communicationnel, l’absence  de  communication franche et régulière entre les anciens membres de la JESCOBA, les parents et la JESCOBA a également  affaibli la JESCOBA. En effet, le manque  de  suivi  de  la  part  des  anciens  membres et des parents  de  la  marche  quotidienne  des  activités  de la JESCOBA a contribué à agrandir  la fracture entre ces deux générations  pourtant  interconnectées.  

Au plan financier, la  non-autonomie  financière, les difficultés dans la collecte des fonds et les fautes de gestion décriées autrefois au sein de la JESCOBA ont été mentionnées comme étant également des facteurs de déclin de la JESCOBA.

III-2-  Commission Amendement des statuts

Cette commission était chargée de relire les statuts de la JESCOBA et d’adopter la charte du bureau national et des sections. Cette commission a  détecté comme zone d’ombre dans les statuts, le point sur les attributions du bureau national, celles du bureau coordinateur  et  des  bureaux  de  section. Ces  incompréhensions  remontent  à la création  du  bureau  national  en 1993  comme  l’a relevé le Président Feungue Raymond. En effet, selon ce dernier, l’expérience avait montré que celui qui occupait  la tête  du bureau  national  était  confronté  à  l’insubordination des  présidents de sections quand celui-ci n’en était pas un. Or pour  travailler efficacement et sans frustration,  il  devrait  nécessairement disposer  de ressources  financières  et  humaines proches. Une telle équation devient évidente pour sa part si le Président national est également  le  Président  d’une  section ; le bureau  de  ladite  section jouant ainsi le rôle de bureau coordinateur de la JESCOBA nationale en lieu et place du bureau national autrefois  constitué  de  membres  issus  de   plusieurs sections. Pour ce qui est des autres dispositions statutaires, il a été décidé qu’une fois la JESCOBA nationale relancée, il reviendra aux nouveaux membres d’adopter de nouveaux statuts selon leur vision, leur aspiration et orientation.  

III-3-  Commission planification stratégique

Elle avait pour mission de définir un plan d’action de création des sections et du bureau national et de proposer un plan d’autofinancement de la JESCOBA. Cette commission a suggéré que pour  la  relance  des  sections  de  la JESCOBA à travers le Cameroun et dans la Diaspora, il  serait  capital  que  le  Chef supérieur  du groupement Bafou  adresse une lettre  à  ses  représentants  sur  le  territoire  Camerounais  et  à  l’étranger  à  l’effet de  les  convier  à  faciliter  la  création  des  sections de la JESCOBA dans toutes les villes   les  ressortissants  Bafou  sont présents. Dans la mesure du possible, la lettre du Chef supérieur devrait être acheminée par les membres du bureau de la coordination nationale, accompagnés de quelques jeunes Bafou résidant dans la ville concernée. Ainsi,  il  serait  nécessaire  de  mettre sur  pied  au préalable  un  groupe  de  5  jeunes  minimum  par  ville,  avec qui  il  sera  tenu  avec les représentants  de  la  JESCOBA  une  séance  de  travail sur les stratégies de sensibilisation et de mobilisation des jeunes. La sensibilisation se poursuivra dans les associations  des  parents,  les  Universités, les grandes écoles et autres écoles de formation  et  portera  sur  les  bienfaits  de la JESCOBA  et  la nécessité d’encadrement des jeunes Bafou. Elle se fera également  au travers des réseaux sociaux, les affiches et autres supports de communication.    

En ce qui concerne l’autofinancement, les participants ont unanimement reconnu le rôle névralgique que joue le financement dans le fonctionnement d’une organisation comme la JESCOBA. C’est ainsi que conscients des difficultés le plus souvent rencontrées par les membres de la JESCOBA lors de la collecte des fonds pour la réalisation des activités de l’association, d’aucuns ont proposé la mise sur pied par les anciens membres de la JESCOBA, d’une activité génératrice de revenus dont les bénéfices serviront à financer le fonctionnement et les activités de la JESCOBA afin que les membres n’aient plus toujours besoin de se retourner vers les parents pour demander de l’aide pour réaliser  des activités élémentaires. Sans dénier cette approche qui pourrait être explorée profondément dans les années à venir une  fois  la  JESCOBA  nationale  relancée, certains ont par contre pensé que  demander  de l’aide aux parents n’est pas un problème car beaucoup de  parents,  d’anciens  présidents  et d’anciens membres de la JESCOBA  sont  prêts  à  financer  ses activités; il reviendra aux jescobains de savoir convaincre les parents non seulement avec des visions et projets pertinents mais aussi et surtout avec une gestion financière transparente qui renforcera le  climat  de  confiance  entre les  associations  de  parents, les autres  donateurs et la JESCOBA.  In fine, il a été décidé de surseoir temporairement l’idée de   l’autofinancement, l’urgence étant la relance d’une JESCOBA nationale bien structurée et organisée, l’élaboration des projets convaincants et l’établissement d’un climat de confiance avec les parents et les donateurs divers.   

IV-             Recommandations

Comme  recommandations :

 (1) il a été décidé que la section de Dschang présidé par Happi Franklin  Donald  devienne  la  coordination  nationale de la JESCOBA  pour  un  mandat  de  2 ans.  Elle est chargée d’accompagner  la création  des autres sections de la JESCOBA et de  préparer  le  congrès  national  de  2023 ;

 (2) Aussi,  un  conseil  de veille constitué  d’anciens  membres  de la  JESCOBA  et  de  jescobains  actifs sera mis sur pied très prochainement et inséré dans les statuts ; il encadrera les activités de la JESCOBA  et  veillera  à  sa  pérennité ;

  (3) La  JESCOBA  devra  également  plaider  pour avoir  un  représentant  Jescobain  ou  un  membre  du  conseil  de veille de la JESCOBA au  sein  du  CODEGBA. Ce  représentant  sera  chargé  de  soumettre  les propositions des  jeunes  concernant  les  sujets  de  réflexion  sur  le  développement  du  groupement Bafou et  d’acheminer également les  doléances  de ceux-ci  au CODEGBA ;

 (4) Il a également  été  décidé  la  création  par la coordination nationale de la JESCOBA, de  fora  whatsApps  pour  susciter  l’engouement  chez  les  jeunes  et  recruter  par  ville  et  pays, les  jeunes  engagés,  prêts à se rassembler  physiquement  pour  constituer  leur  section.

 

            V-     Restitution des travaux au Chef supérieur

Après  les  débats  et  la  lecture  des recommandations, la délégation de la JESCOBA sous l’escorte de Feungue Raymond s’est rendue au palais royal pour un exercice  de  restitution  des travaux de l’atelier de relance des activités de la JESCOBA au  Chef  supérieur  du  groupement  Bafou.  Après  une brève  présentation  des  membres,  il  a  rendu  compte  au  roi  des Bafous, des  activités qui ont meublé la journée.  Cet  ancien  Président  national  de  la  JESCOBA  n’a  pas manqué de présenter les  résolutions  de  l’atelier  de  travail  au  chef  supérieur,  tout  en  le priant  de  jouer le rôle  de  médiateur  auprès de ses représentants sur l’étendue du territoire national et à l’étranger pour une facilitation des démarches pour la relance des activités de la JESCOBA.  Par la suite, le  bureau  de  la  désormais  coordination  nationale de la Jeunesse Bafou a été  présenté  au  Chef  supérieur  qui l’a félicité et  installé  dans ses  fonctions. La  passation  de  témoin entre le tout dernier Président national, Donfack Tiokeng  Delmas et le nouveau Président de la coordination nationale, Happi Franklin Donald, désigné  par le collège d’anciens présidents  s’est  accompagnée  d’une  séance  de photos avec  le  Chef  supérieur.  La  visite  au palais  s’est  achevée  par  des  encouragements  du  Chef  supérieur  qui  a  instruit  la  collaboration  et le  respect de l’éthique managériale  dans  l’exécution  des  missions  assignées  à la  nouvelle équipe dirigeante de la JESCOBA.  

VI-             Conclusion

L’objectif de l’atelier était  d’élaborer une stratégie opérationnelle de relance de la JESCOBA nationale. Les débats ont permis de formuler des recommandations dont le suivi permettra de relancer les sections de la JESCOBA sous l’impulsion de la section de Dschang qui est désormais la coordination nationale de la JESCOBA pour un mandat de deux (02) ans.

La commission de coordination de l’atelier exprime toute sa gratitude la plus sincère à l’endroit du Chef supérieur du Groupement Bafou, des anciens membres de la JESCOBA, des membres de la JESCOBA, section de Dschang et de tous ceux et celles qui ont de par leurs participations morale, financière et matérielle contribué à la réussite de cet évènement.   

Fait à Dschang, le 25/08/2021

Le Secrétariat de l’atelier         

- Gaël FOLEFACK NGOUFACK (SG)

- Joël TOUTSOP (SGA)

Pour la commission de coordination de l’atelier

HAPPI Franklin Donald

 JESCOBA

JESCOBA

JESCOBA

JESCOBA

JESCOBA

JESCOBA

JESCOBA

JESCOBA

JESCOBA

JESCOBA

JESCOBA

JESCOBA

JESCOBA

JESCOBA

JESCOBA

JESCOBA

JESCOBA

JESCOBA

JESCOBA

JESCOBA

JESCOBA

JESCOBA

JESCOBA

JESCOBA

JESCOBA

JESCOBAJESCOBA

JESCOBA

JESCOBA

JESCOBAJESCOBA

 

Annexe 1: Rapport financier

v  Contributions:

Noms et prénoms

Montants

(FCFA)

1

Feungue Raymond

50.000

2

Dr. Vouffo Kenfack Pascalin

10.000

3

Femkué Hervé

5000

4

Dr. Jiokeng Tchougon Elie Fernand

10.000

5

Donfack Tiokeng Delmas

5000

6

Happi Franklin Donald

3500

7

Dongmo Guepi Christophe

10.000

8

Nanvou Stéphane

5000

 

Total

98.500

 

v  Dépenses

Charges

Montants

(FCFA)

1

Aménagement de la sale de réunion

4000

2

Nourriture

40.000

3

Boisson

26.000

4

Reprographie

10.000

5

Transport

8500

 

Total

88.500

 v  Récapitulatif

Total entrées

98.500 FCFA

Total sorties

88.500 FCFA

Reste

10.000 FCFA

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Publi-Reportage


Gallerie Video

Publicités

Venez découvrir le site web de l'IUC
Read More!
Désormais Obtenez vos Certifications CISCO à l'IUC
Read More!

Articles Populaires