Votre Publicité ICI / Cliquez ICI

Dernières infos

prev
next

Yemba 1

A cʉʼɛ meŋ ndaʼa nzhɛ́ɛ́, á gɔ meŋ kɛ sɛ.

Info 2

Merci de nous tenir au courant de l'actualité autour de vous

Info 1

L'information en continue sur www.bafou.org

Fanews by Faboba

JEUNESSE, IDENTITE CULTURELLE ET INTEGRATION NATIONALE

COMPTE RENDU DE LA DEUXIEME  EDITION DES JOURNEES  DE L’EXCELLENCE DE  LA JEUNESSE BAFOU TENUES A YAOUNDE DU SAMEDI 11 AU DIMANCHE 19 DECEMBRE 2010

THEME : JEUNESSE, IDENTITE CULTURELLE ET INTEGRATION NATIONALE

 

La semaine culturelle de la JESCOBA baptisée « DEUXIEME EDITION DES JOURNEES DE L’EXCELLENCE DE LA JEUNESSE BAFOU », arrêtée du 11 au 19 décembre 2010, nous a permis de réaliser une série d’activités dont nous vous donnons ci-dessous la  quintessence.

Pour mener à bien ce travail, un Comité d’Organisation dont la liste des membres figure en annexe a été mis sur pied. Ce comité se réunissait en séance extraordinaire à la chefferie de la communauté Bafou de Yaoundé et quelques fois au foyer Lefê dans le but de coordonner les travaux de préparation. Nous avons également bénéficié des conseils  du chef de la communauté, des parents,  des anciens présidents et anciens membres de la Jescoba.

A la dernière grande rencontre du Comité d’Organisation tenue au foyer Lefê le vendredi 10 décembre 2010 où tous les membres de la Jescoba sans exception étaient conviés, il était question de procéder aux derniers réglages, car tout était fin prêt. La réunion prend fin aux environs de 22h passées de plusieurs minutes avec toutes les directives approuvées et arrêtées pour le lancement effectif des activités.

CROSS-COUNTRY DU SAMEDI 11 DECEMBRE 2010

Nous sommes samedi 11 décembre 2010 à 6h  au carrefour Biyem-assi au lieudit « boulangerie prestige ». Au fur et à mesure que les athlètes arrivaient, nous leur attribuions des numéros matricules pour besoin d’identification. Dans l’ensemble, on pouvait noter la présence d’une vingtaine de jeunes et de vétérans. Le coup de sifflet est donné à 7h05 mn, indiquant le départ de la course. Les coureurs suivent l’itinéraire Carrefour Biyem-assi- Carrefour Acacia -  Rond Point Express -  Carrefour Jouvence -  entrée Simbock -  gendarmerie de Mendong et enfin stade Cantar, près de la chefferie de la communauté Bafou de Yaoundé où est prévue l’arrivée. A notre grande surprise, la tête de file est tenue par un vétéran tenace qui à la fin, a pu défier les  jeunes. Fô Mentah, NGUIATSI Etienne, puisqu’il s’agit de lui, est premier dans la catégorie vétéran, TSANOU Roméo et PASSO Aimée du CCEEFTY (association sœur) sont respectivement premier et première dans la catégorie jeunes,  masculin et féminin.

INVESTISSEMENT HUMAIN A LA CHEFFERIE BAFOU DE YAOUNDE

          Quelques  dizaines de minutes après le cross country, la suite du programme prévoyait le nettoyage systématique de l‘esplanade de la chefferie de la communauté devant servir de cadre pour la grande journée  culturelle du lendemain. Ainsi, munis de machettes, houes, pelles,  brouettes, balais et autres matériels de travail, les jeunes Jescobains et Jescobaines s’activaient pour rendre l’espace propre et propice aux manifestations.

Rappelons ici que ce travail est le prolongement d’une initiative qui consistait à nettoyer tous les treize foyers des quartiers que compte la communauté.

Dans  l’après midi, nous avons procédé à la dernière séance de répétitions générales des danses traditionnelles, modernes et classiques, en prélude à la journée de la fille Bafou, devant se tenir le jour suivant.

JOURNEE DE LA FILLE BAFOU DU DIMANCHE 12 DECEMBRE 2010 A MENDONG

La nuit du samedi 11 au dimanche 12 est essentiellement consacrée à des tâches culinaires et aux préparatifs des principaux axes devant meubler cette journée. Après de longues heures de travail, les jescobains et jescobaines prennent une pause bien méritée. Aux environs de 05h 30, la section de Dschang fait son arrivée. Elle est accueillie par des  chants locaux dans une ambiance de fraternité remarquable. Dès 10h 30, tout est fin prêt pour accueillir les invités. Chaque responsable de commission s’attèle à ce que sa mission soit effective dans les délais. D’un bout à l’autre du stade, on assiste à l’installation du dispositif  d’accueil. A 13h 30, les premiers invités font leur apparition et ainsi progressivement, les tentes font leur plein. Quelques temps après, le chef de la communauté fait son apparition, accompagné d’une forte délégation dans laquelle on note la présence de Fo’o Ngwessou Kenfak Jean, Moho Lefè Vounang David, la présidente des femmes Bafou Mme Anne Lemouvou et bien d’autres dignitaires Bafou de la capitale. Tous les jescobains sans distinction se mobilisent pour un accueil chaleureux rythmé par des chants locaux de bienvenue afin d’installer ces derniers  dans  la tribune d’honneur. Les affiches « 100% jeunes », les préservatifs féminins et masculins, des journaux « 100% jeunes », les casquettes et les dépliants offerts à la Jescoba par l’ACMS (Association Camerounaise pour le Marketing Social) et le CNLS (Comité National de Lutte contre le VIH/SIDA) attirent l’attention de plusieurs jeunes présents dans les lieux. La Jescoba à travers ce stand sensibilise sur les maladies et infections sexuellement transmissibles, les maladies buccodentaires, et bien d’autres. Parmi les stands installés au stade, le stand artistique laisse voir et apprécier des tableaux, des peintures, des dessins et des décorations de toutes sortes, conçus par l’artiste peintre DZANA Muriel et supervisé par TSOBGNI Simon, artiste peintre également. Celui de la gastronomie présente des mets traditionnels du groupement Bafou tels que : le « nkondrè » (plantain-viande), les pommes aux choux, les pommes pilées, le « membouo’ » -(arachide bouilli, écrasé et mélangé aux légumes)- accompagné de la banane dite cochon, le « nguessan chio’ »(maïs écrasé associé aux arachides grillés et écrasés), le « koua ndzap » (macabo bouillis et pilés, accompagnés de légumes sautés), le couscous de maïs accompagné de la sauce gluante « nkuii », le taro pilé accompagné de sauce jaune « n’ah-nouh » ou de sauce noire « shèh-na’h », sans oublier la tête de porc rôtie.

                Alors que les réunions de nos parents continuent à faire leur entrée dans le site des festivités, nous notons la présence de plusieurs associations des élèves et étudiants venus nous soutenir, à savoir celles de Baleveng, de Fongo-Tongo, de Bandjoun, de Bameka, pour ne citer que celles-ci.   

Comme l’indique le programme, après l’exécution de l’hymne national et du chant patriotique Bafou, nous avons immédiatement commencé par le Ngouh’ Fô, animé  par les présidents des sections de Dschang, de Yaoundé et le Président National. Cette phase a été orientée par nos aînés de la classe d’âge Mendzong Ngueugnih Bafou de Yaoundé à qui nous tirons un grand coup de chapeau. C’est aussi le moment d’apprécier les pas de danse majestueux du Chef. Alors que les jeunes garçons accompagnent le Chef dans cette parade,  les jescobaines et toutes les mamans venues pour la circonstance lancent des cris de joie et dansent à coté, ce qui apportent une autre coloration au Ngouh’fô. Puis a suivi le Nsih des Mégnis, une danse de bénédiction exécutée par la Jescoba section de Yaoundé, encadrée par nos mamans. Ceci nous a valu l’encouragement du chef de la communauté et de sa suite, les félicitations de toutes les présidentes Femmes Bafou et de toute la foule qui a semblé bien impressionnée par cette démonstration.

                Un intermède musical permet aux invités de souffler, pendant que la Jescoba-filles apprête le stand de la Gastronomie. Ainsi, le président invite le chef de la communauté et les différents sponsors à la visite officielle des stands. A la fin de celle-ci, chacun de nos invités d’honneur a eu l’occasion d’apprécier l’art culinaire de la jeune fille Bafou, avant de passer sa commande. C’est ainsi que nos parents, frères et sœurs ont fait le tour des stands dans une ambiance festive à nulle autre pareille.

            La suite des activités s’intéresse à la vente aux enchères de la Tête de Porc Rôtie, animée par les présidents des sections Jescoba de Yaoundé et de Dschang. Le chef est le premier à ouvrir la vente, emmenant le prix à 22 000 francs, suivi par  Fô Ngwessou qui le propulse à 32 000 francs, et ainsi de suite, la vente prend une vitesse exponentielle, car chacun veut se donner le luxe de rentrer avec cette charmante tête bien rôtie et bien assaisonnée. La vente est interrompue 45 mn environ après son ouverture pour permettre au chef de la communauté  et à sa suite de se rendre à l’assemblée générale du « Nguia  lah » (réunion pour la construction du foyer Bafou de Yaoundé). Il est 16h passées de quelques minutes lorsque le chef et sa suite quittent la place des fêtes, accompagnés par le président de la Jescoba de Yaoundé et de certains membres jusqu’à leur cortège.

                Pendant ce départ du chef et de sa suite, LASSO Aurélien Martial et JOGO Majolie, présentateurs de l’événement, font passer le deuxième intermède musical, encore présenté par les plus jeunes jescobaines,  le titre « Mandarine » de la célèbre Zonga Gaïmouna. Prestation artistique très ovationnée, encouragée avec des billets de banque et très appréciée parce que tous les convives chantent, se trémoussent au rythme de Mandarine offert par ces jeunes de la Jescoba.

Le Bootle dance, encore appelée « club » a suivi cette phase et nous avons simplement laissé le public apprécier les pas de danse. Il faut noter que seul le Kwa-Kwa n’a pas été exécuté, question de temps.

Après cette étape, la vente aux enchères de la Tête du Porc Rôtie et la foire gastronomique continuent de plus belle ; cependant, notre styliste Planet Mode, accompagnée du président de la section de Dschang et du vice président en charge des activités culturelles de Yaoundé apprêtent les mannequins et mannequines de la Jescoba pour le défilé de mode.                Une fois la vente aux enchères terminée, le défilé de mode a suivi sous la coordination de la styliste modéliste Adeline TECH du label Planet Mode situé à Efoulan Lac. Les jescobains et les jescobaines présentent au public invité leurs talents de mannequins et de mannequines à travers ce défilé de mode ; tous ces vêtements sont en tissu « afritude ». La Jescoba section de Yaoundé a présenté une collection de tenues traditionnelles, à savoir la tenue du guerrier royal, garde du chef traditionnel, la tenue du chef traditionnel avec les accessoires telles que : la queue de l’éléphant, les colliers, les bracelets, et autres, la tenue de la reine, épouse du chef et la tenue du notable du chef. Ceci dans une ambiance époustouflante, de joie, de convivialité et pleine d’émotions, sous les applaudissements et les cris des invités, puis les photos individuelles et d’ensemble ont suivi avec tous les mannequins et mannequines.

A la fin du défilé, le président a permis à quelques parents et capitaines de Mendzongs de donner leurs impressions et des conseils après une si belle et heureuse journée, riche en coloration artistique, gastronomique, musicale et bien d’autres. Ces ainés nous ont félicité et encouragé pour l’initiative afin qu’elle soit pérennisée et surtout ils nous ont prodigué beaucoup de conseils très importants pour la pérennisation, l’augmentation de l’effectif de la Jescoba, son développement et l’épanouissement de tous les jeunes membres de cette entité Bafou.

Après ces interventions, le président a pris la parole pour remercier le chef de la communauté et sa suite, les Mendzongs, les parents, les associations sœurs et amies et tous les invités ayant pris part à cette prestigieuse et grande manifestation culturelle offerte par la Jescoba, section de Yaoundé. Il leur a également exprimé toute sa gratitude et sa reconnaissance pour leur soutien sans faille à la Jescoba toute entière. C’est sur ces mots que la journée de la fille Bafou prend effectivement fin et il est 18h passées de plusieurs minutes.

Tous les jescobains et jescobaines remercient individuellement les invités, à travers des poignées de mains et des accolades chaleureuses et les invitent à être présents aux autres activités des Journées de l’Excellence de la Jeunesse Bafou de Yaoundé.

Une fois les invités partis, tous les jescobains se sont chargés de nettoyer et de rétablir l’ordre au siège de la communauté. Il est 22h passées de plusieurs minutes lorsque nous partons du siège de la communauté Bafou, siège de la Jescoba.

L’EXCURSION AU JARDIN  ZOOLOGIQUE  DE  MVOG-BETSI  LE  MERCREDI   15 DECEMBRE 2010

                Ce mercredi 15 décembre 2010 à 13h30, le vice-président en charge des affaires culturelles, TSOBGNI Anicet est à l’entrée du Parc Zoologique de Mvog-Béti avec quelques membres de la Jescoba pour l’excursion prévue à 14h00 dans ce jardin. Nous attendons encore quelques retardataires qui s’emmènent en petits groupes. Quelques minutes plus tard, nous sommes une vingtaine de  membres qui nous dirigeons à l’intérieur du jardin.

                Après acquittement des modalités pratiques auprès des responsables du zoo, un guide nous est attribué pour la visite dans le parc et bien évidemment pour répondre à toutes nos préoccupations liées à notre séjour. Le guide nous a présenté toutes les espèces animales qui vivent sur ce site tels que : les lions, les lionnes et les lionceaux, les crocodiles, les varans, les serpents, les perroquets, les variétés de singes, les variétés d’oiseaux et bien d’autres espèces. Nous avons pu remarquer que dans les quatre enclos des lions, l’épaisseur des murs et des grilles sont importants, pouvant les empêcher de s’échapper malgré leur force et leurs rugissements.

                Notons que la nutrition de ces animaux est assurée par les responsables du zoo. Il est formellement interdit aux visiteurs de leur donner à manger, parce que les aliments que nous pouvons leur offrir peuvent ne pas être adaptés à leur environnement ou à leur organisme et par conséquent risquent de les tuer.

                A la question de savoir la provenance de ces animaux retenus en captivité au sein de ce zoo, le guide nous a relevé qu’ils sont saisis au niveau des aéroports, des frontières, des ports et des marchés à des personnes qui ne possèdent aucune autorisation du ministère de la faune et de la flore ou de ses délégations pour la capture de ces animaux. Certains sont saisis chez des braconniers et d’autres sont des animaux en voie de disparition qui méritent d’être protégés. Le guide a ajouté que certains de ces animaux retenus en captivités au zoo sont, après un processus de réadaptation remis dans leur milieu naturel de vie, c’est-à-dire soit la forêt, soit la savane.

La visite s’est achevée à 16h15 mn avec la suite des séances de photos individuelle et collective. Puis nous avons pris des taxis pour la résidence de Fô Ngwessou pour la suite de la journée, cette fois-ci avec l’activité soir au village qui est une causerie éducative sur l’histoire du groupement Bafou.

SOIR AU VILLAGE  DU MERCREDI 15 DECEMBRE 2010 A LA RESIDENCE DE FÔ NGWESSOU

                Il est 18h lorsque les jescobains et jescobaines, partis du jardin zoologique de Mvog-Bétsi arrivent à la résidence de Fô Ngwessou, sise à Maison Blanche Biyem-Assi. Comme son nom l’indique, le chef de la Jeunesse, accompagné de Menkem Njeuh Ngemdzi Léonard, attend justement les jeunes pour l’entretien. Après avoir  planté le décor, nous accueillons sur le panel nos deux parents. On note aussi la présence du Coordonnateur central du Saghang Mendzong Bafou de Yaoundé, Fô Meng Tah’. Le notable Menkem Njeuh nous a d’abord expliqué la notion de mariage coutumier, ses origines et son déroulement de nos jours. À la fin de cet exposé, nous avons compris quelles sont les différentes étapes du mariage coutumier, et quelles en sont les exigences de la part de l’homme. Par la suite, le plat de résistance consiste en une causerie sur l’histoire du groupement Bafou. Nous avons été renseignés sur les origines de la Chefferie supérieure Bafou, le fondement de Bafou proprement dit, les figures marquantes de l’histoire et l’évolution du groupement Bafou jusqu’à nos jours.

MATCH DE GALA AU STADE DERRIERE L’HOPITAL DE BIYEM-ASSI DU SAMEDI 18 DECEMBRE 2010

                Nous sommes samedi le 18 décembre 2010, jour de la rencontre sportive opposant la JESCOBA au VEBY (Vétérans Bafou de Yaoundé).

           Compte tenu du déplacement de nos parents à Bafou suite à leur invitation aux funérailles des parents du chef Fô Lah chui  Djouaka Henri, le VEBY n’a pu honorer le rendez-vous. Nous avons de ce fait procédé à une simple séance d’animation sportive dans ce qu’on appelle « Le  2 Camps ».

                La conférence débat prévue dans l’après midi avait été annulée quelques jours avant et reportée à une date ultérieure suite à l’indisponibilité des panélistes et également les travaux de réfection de la salle de conférences de l’Ecole Nationale Supérieure des Postes et Télécommunications (ENSPT). La conférence ayant été reportée, juste après le match de football, le nettoyage des foyers communautaires organisée par la commission Aménagement et Protocole s’est poursuivi.

                A 17h00, tous les membres de la Jescoba sont réunis à la résidence de Fô Ngwessou, lieu de la préparation et de la cuisson des repas de la Nuit de l’Excellence. 

 Ces préparatifs sont sous la supervision de notre maman, madame KENFAK Denise,  qui a toujours su mettre à notre service toute son expertise. Nous étions tous dans une ambiance de convivialité et de réjouissance, puisque la soirée était animée des sonorités diverses offertes à la Jescoba, à travers les chants locaux.

                Très tard dans la nuit, une fois les préparatifs achevés, certains d’entre nous ont choisi délibérément de rentrer chez eux et de revenir le lendemain matin, d’autres ont préféré dormir à la résidence de Fô Ngwessou. Notons également que ce même soir, le président a dirigé une réunion de dernier réglage en vue de la réussite de la Nuit de l’Excellence avec tous les membres.

LA NUIT DE L’EXCELLENCE A L’ECOLE NATIONALE SUPERIEURE DES POSTES ET TELECOMMUNICATIONS DU DIMANCHE 19 DECEMBRE 2010

A 19h top pile, nous sommes pour la majorité dans la salle de banquet de l’Ecole Nationale Supérieure des Postes et Télécommunications (ENSPT) et n’attendons plus que nos invités. Aux environs de 20h, nos invités commencent à s’emmener ;  nous pouvons noter entre autres les associations  sœurs et amies, en l’occurrence les associations des jeunes de Baleveng, de Fongo Tongo, de Bamendou, de Bafoussam, de Bandjoun, de Bayangam et bien d’autres. Ensuite, c’est le tour des Mendzongs qui se font représenter par les capitaines du Sa’aghang de Ndzinkop, de La’atsuet Djio, de La’atsuet Ndzi’ih et Sessa Fô Tsa. Les réunions des parents et des personnalités font également leur entrée, suivis des présidents et conseillers d’honneur de la JESCOBA et aussi des amis, des connaissances et des sympathisants de la JESCOBA. L’arrivée de quelques sponsors tels que Kitio’s Hôtel et CARCOS  marque le début effectif de la soirée, avec  des éléments d’informations sur la JESCOBA et ses activités, question d’entretenir le public et d’animer la soirée.

C’est autour de 22h qu’on annonce l’arrivée du chef de la communauté Bafou de Yaoundé et de sa suite dans l’enceinte de l’Ecole Nationale Supérieure des Postes et Télécommunications, arrivée précédée de l’entrée solennelle  du Président de la JESCOBA dans la salle. LASSO Aurélien Martial et JOGO Majolie rappellent le programme de la soirée de gala et débutent avec la première articulation qui est la Prière dite par la jescobaine TSAKEM Blanche, puis le coordonnateur MOMO Mitterrand entonne l’hymne national du Cameroun, chanté par les membres de la Jescoba et enfin le vice-président en charge des affaires culturelles TSOBGNI Anicet entonne le chant patriotique Bafou chanté cette fois par la Jescoba, les invités, le chef et sa suite.

L’autre articulation de la soirée est celle des allocutions, d’abord celle du président de la Jescoba section de Yaoundé, qui souhaite une chaleureuse bienvenue à tous les invités en leur rappelant l’ensemble des activités menées au cours de ces journées, sans oublier de préciser les défis qui restent à relever de la part de la jeunesse Bafou. Fô Ngwessou, chef des jeunes, a félicité et encouragé la Jescoba à travers ses initiatives et ses projets d’avenir porteurs pour promouvoir la culture du groupement Bafou auprès de la jeunesse. Enfin le discours du chef de la communauté Bafou de Yaoundé, Fô DJOTSA Joseph qui à son tour remercie la Jescoba pour l’honneur porté à son endroit, de même que l’accueil à lui réservé. Il a félicité et encouragé la Jescoba et surtout a prodigué beaucoup de conseils pour les évènements et activités futures.

LASSO Aurélien Martial et JOGO Majolie, animateurs de la soirée, ont présenté les membres du bureau exécutif de la Jescoba section de Yaoundé et les membres du comité d’organisation de la semaine culturelle. Le premier intermède musical est exécuté par TSOGBNI Simon dans une chanson à succès du célèbre artiste  africain Daouda, le titre « Bouquet de fleurs » chanté par tous les  invités dans la salle. Cette chanson qui a bercé leur enfance leur rappelle leur tendre jeunesse.

Sur ces émotions fortes, la remise des Prix de l’Excellence commence, nous avons trois catégories à savoir : sportive, culturelle et académique. Les présentateurs débutent avec la première catégorie qui est sportive. Le premier prix sportif est attribué à Fô Mentah, vainqueur du cross country parmi les vétérans. Son prix constitué d’un diplôme et d’un agenda 2011, lui est remis par le chef de la communauté Bafou Fô DJOTSA Joseph. Notons que Fô Mentah est le capitaine du Mendzong Sa’aghang Sessa’a Fô Tsah. Le deuxième prix est attribué à TSANOU Roméo de l’association des jeunes Fongo Tongo, vainqueur du cross country dans la catégorie jeune masculin, son prix constitué d’un diplôme lui est remis par Fô Ngwessou M.KENFACK Jean. Le troisième prix revient à mademoiselle PASSO Aimée de l’association CCEEFTY (Fongo-Tongo), vainqueur du cross country dans la catégorie jeune féminin, son diplôme lui est remis par M. SIGNING Bernard.

Après cette première phase de remise de prix, le deuxième intermède musical est présenté par MOMO Mitterrand, artiste-musicien et coordonateur de l’évènement, tiré de son nouvel album dont le titre est « j’aurai voulu être fière », chanson très appréciée et ovationnée par tous les convives. Nous avons  continué avec la deuxième catégorie de remise des Prix de l’Excellence qui est culturelle. Le premier prix est attribué à TSOBGNI Anicet, vice-président en charge des affaires culturelles. Son prix, constitué d’un diplôme et d’un agenda 2011 est remis par l’honorable Fô DJOTSA Joseph. Le deuxième prix est attribué à ANAKEU DJOUMESSI Etienne, commissaire aux comptes de la Jescoba, son prix, composé d’un diplôme et d’un agenda 2011 lui est remis par Fô Ngwessou.

La séquence se poursuit avec la remise des Prix de l’Excellence Académique. Tous les prix sont les agendas 2011 pour féliciter et encourager tous les jescobains et jescobaines à persévérer dans leurs études, leurs formations académiques et professionnelles.

 Le premier prix est attribué à TSAKEM Blanche, censeur adjoint de la Jescoba, ayant obtenu le Probatoire A4 à la session de juin 2010. Son prix lui est remis par M. FOKA.

Le deuxième prix est attribué à AGHOKENG Fidéline, membre de la Jescoba, ayant obtenu le Probatoire A4 à la session de juin 2010. Son prix lui est remis par Mme KENFAK Denise.

Le troisième prix est attribué à DONFACK Delmas, président de la Jescoba, ayant obtenu un DEUG en mathématiques et surtout son admission au cycle d’Ingénierie de l’Ecole Nationale Supérieure des Postes et Télécommunications (ENSPT). Son prix lui est remis par M. FOKA , Directeur commercial de CARCOS  SARL

Le quatrième prix est attribué à NONGNI Franc, chargé de la communication de la Jescoba, ayant obtenu une Licence en Philosophie. Son prix lui est décerné par le capitaine du Mendzong Sa’aghang Ndzinkop M. JATSA Jean Marie

Le cinquième prix est attribué à KENFACK Lylie, chargé de la promotion de la fille Bafou, admise en Master I en espagnol et surtout son admission au second cycle de l’Ecole Normale Supérieure de Yaoundé en espagnol. Son prix lui est remis par Fô Mentah.

Le sixième prix est décerné à YMELE Sandra, membre de la jescoba, ayant soutenue un DEA (Diplôme d’Etude Approfondie) en Droit des affaires. Son prix lui est attribué par Fô Ngwessou

Le septième prix est décerné à NOUAZI Carole, vice-présidente en charge de la coopération, ayant soutenue un DEA en droit public. Son prix lui est remis par l’honorable Fô DJOTSA Joseph.

Notons que ces prix des différentes catégories ont été remis dans une atmosphère de convivialité, de fraternité, agrémenté des cris, des applaudissements et surtout des mots de félicitations, d’encouragement et de persévérance à l’endroit des récipiendaires.

La remise des Prix de l’Excellence achevée, le défilé de mode a suivi sous la coordination de la styliste-modéliste Adeline TECH du label Planet Mode, elle a présenté sa collection de tenues de soirées, de villes et traditionnelles portés par les jescobaines. La Jescoba a présenté, une collection de tenues de parade du chef du groupement Bafou (boubou), avec les accessoires traditionnelles (queue de cheval, bracelets, colliers), et la tenue de son notable. Ce défilé très ovationné par tous les invités a davantage apporté de la coloration et a davantage rehaussé la soirée de gala et partant la Jescoba. Juste après, KENFACK Lylie, en charge de la promotion de fille Bafou et toutes les jescobaines ont procédé à la mise sur chaque table des plateaux de repas, et commençant par la table d’honneur où sont installés le chef de la communauté Bafou et sa suite. De même TSOBGNI Anicet, vice président en charge des affaires culturelles et certains jescobains disposent également sur chaque table des boissons et des vins rouges sur des tables spéciales : table d’honneur, table des présidents, tables des Mendzongs, table des sponsors et table des anciens membres de la Jescoba. Le décor ainsi planté, LASSO Aurélien Martial et JOGO Majolie vont donner la parole au chef de la communauté Bafou pour dire un mot pour tout ce que la Jescoba a servi à son endroit, à l’endroit de sa suite et de tous les invités à l’occasion de cette Nuit de l’Excellence. Fô DJOTSA Joseph, sidéré et très ému pour tout ce qu’il a vu et apprécié, ne peut que féliciter et encourager la Jescoba d’aller de l’avant. Il a prodigué beaucoup de conseils et a surtout renouvelé son soutien sans faille à la Jescoba dans ses différentes initiatives. Puis une courte prière a été dite par TSAKEM Blanche et le buffet a été ouvert Ce buffet bien garni permet à chaque convive de manger à sa guise et de reconnaître le talent culinaire de la Jescoba, sous des musiques douces, sélectionnées et mises par DJ Tapis. Les convives ont pris le temps de bien manger et de bien savourer les repas. Pour leur permettre de bien digérer les aliments consommés, la Jescoba les offre deux plays back, l’un de Lady Ponce, le titre « ça là », présenté par les plus jeunes jescobaines ; et l’autre d’Aloys Kemzop, le titre « NSIH », présenté par le président.

Après tout ceci, LASSO Aurélien Martial et JOGO Majolie, principaux orateurs de l’événement, ont procédé aux différents tours d’honneur. La piste libre s’en  est suivie.

COMITE  D’ORGANISATION

Président du Comité d’Organisation: DONFACK  TIOKENG  Delmas

  Coordination générale : MOMO  Mitterrand

 

1

Secrétariat Général

LASSO  Aurélien  Martial

2

Aménagement et protocole

NOUAZI  Carole

3

Affaires académiques

WOUOBONG  Stève

4

Culture et animation

TSOBGNI  Anicet

5

  Communication et marketing

NONGNI  Franc

6

Finances  et  logistique

ANAKEU  Etienne

7

Sport et loisirs

DONGMO  Mathurin

8

Restauration

KENFACK  Lylie

9

Santé

KANA  Beaudoin

10

Sécurité

            TSOBGNI  Simon


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gallerie Video

Publicités

Venez découvrir le site web de l'IUC
Read More!
Désormais Obtenez vos Certifications CISCO à l'IUC
Read More!

Articles Populaires