Votre Publicité ICI / Cliquez ICI

Dernières infos

prev
next

Yemba 1

A cʉʼɛ meŋ ndaʼa nzhɛ́ɛ́, á gɔ meŋ kɛ sɛ.

Info 2

Merci de nous tenir au courant de l'actualité autour de vous

Info 1

L'information en continue sur www.bafou.org

Fanews by Faboba

Festival 50naire Menkam Tchiago 1er à Fomopéa

Matérialisation des 50 ans du décès de l’un des pionniers du village Fomopéa et père fondateur de la concession Kouameigang

Le quartier Madong-Fomopéa a abrité en cette fin d’année 2015 un événement inédit dans le département de la Menoua. Il s’agit du festival du cinquantenaire Menkam Tchiago 1er, qui matérialise les 50 ans du décès de l’un des pionniers du village Fomopéa et père fondateur de la concession Kouameigang. De coutume, pareil événement est organisé autour des funérailles auxquels on associe d’autres activités, ce qui n’a pas été le cas pour Menkem Tchiago III, née Bell Fanon Ouelega représentant traditionnel et porte-parole de la concession Menkam Tchiago 1er,  fondée à Madong-Fomopéa depuis 1930.  

 

Pour magnifier et reconnaître la place de Menkam Tchiago 1er dans la défense et le développement du village Fomopéa pendant la période trouble du maquis et de la lutte vers l’indépendance avec le soutien inlassable de Fo’o Menkheuh Nguena Martin, alors chef de district de Fokoué à cette époque. Sous la houlette de Menkem Tchiago III, ce festival a été une grande réussite dans sa réalisation parce que les petits plats ont été mis depuis les activités préparatoires dans les grands. Outre les campagnes de santé organisées dans plusieurs villages de l’arrondissement de Fokoué par les enfants de la concession Menkam Tchiago sous la conduite du Dr Homer Kenfack de la clinique Sainte Anne d’Homer Sarl. Ensuite, il y a eu une série de tables rondes qui a meublé les journées d’orientation scolaire sous le thème « Métiers d’avenir ». Une articulation forte de ce festival a été la présentation au public des artisans du relooking de la concession Kouameigang. Pour la circonstance, le chef de la concession Kouameigang III tout en laissant le design extérieur des cases héritées de Kouameigang 1er, a relooké l’intérieur de chacune des cases en faisant un alliage réussi entre deux civilisations : c’est ainsi que cette concession a été baptisée le « palais de la paix ».  

L’apothéose de ce festival le samedi 19 décembre été articulée autour de plusieurs activités à savoir la présentation de la grande famille Kouameigang qui regroupe à ce jour 5 générations agrémentée par une récitation par une arrière petite fille de Kouameigang 1er d’un poème écrit par le Professeur Dongmo Jean Louis. La distribution des prix d’excellence académique aux élèves méritants du village Fomopéa à travers la 4ème  édition de « la bourse Tawamba Gobert » Chef Supérieur Fomopéa du temps de Kouameigang 1er remise par Kenfack Alain. Ainsi, pour cette année 11 bourses de 30 000 FCFA ont été remises aux admis du bac de l’année 2015 et des bourses spéciales dont 50 000 FCFA à l’école publique du centre et 40 000FCFA pour les 13 brevetés du CES de Fomopéa. Dans la phase des discours, Menkam Tchiago III dans son mot liminaire a souhaité la bienvenue au Sous Préfet de l’Arrondissement de Fokoué et sa délégation, à Sa Majesté le Chef Supérieur Fomopéa Tientcheu Justin et ses pairs, à la famille Bafou venue nombreuse et à tous les invités venus de part le monde. Il a terminé son mot en remerciant son épouse Ouelega Nguena Sylvie (petite fille de Fo’o Menkheuh Nguena Martin) qui a œuvré pour la réussite de cet évènement. A sa suite Fo’o Ntsala Dr Metangmo Jean Pierre a pris la parole pour saluer l’initiative de Mekam Tchiago III, de la prestation de sa petite fille pour sa récitation et a ensuite donné une somme de 100 000 FCFA dans le fond de l’éducation, enfin il a fait une promesse d’apporter de l’eau potable à Fomopéa en collaboration avec Mme le Maire de Fokoué, avec qui il travaille déjà dans la gestion des déchets.

Pour S.M. Tientcheu Justin, Chef  Supérieur Fomopéa, il ne faut plus revenir sur l’histoire des relations entre la chefferie et la famille Kouameigang, mais il faut plutôt continuer dans cette nouvelle dynamique car ce festival 50naire Mekam Tchiago 1er est considéré comme le festival du village Fomopéa au vu des activités réalisées au cours de cette semaine.

Pour le Sous Préfet Akalaye Dénis, le rassemblement pour le développement à travers le 50ème anniversaire de décès du patriarche de cette concession à voir la mobilisation des populations de l’arrondissement et au vu de la procession faite par les différentes générations de l’arbre généalogique, il ressort l’image de l’unité, de l’entente et de la concorde. A travers cette image, le patriarche devra accorder encore des bénédictions à sa progéniture. Le festival a eu dans son contenu, des consultations gratuites de santé, le volet éducation avec la sensibilisation sur les méfaits de l’alcool, la sexualité précoce ainsi que le volet culturel qui n’était pas en reste, j’ai été content de voir notre fille qui vient des USA présenter une récitation en français. Toutes ces composantes sont ce qu’il y a de primordial pour aller vers l’émergence du pays. Pour les activités de la fondation Baaré Tchamba, ce sont des œuvres qu’il faut pérenniser à l’exemple du Dr Metangmo qui a offert un tricycle pour l’hygiène et la salubrité, un don au centre médical de Fokoué et une photocopieuse au Lycée Bilingue de Fokoué. Il a terminé son mot en revenant sur les propos du Chef Supérieur qui a parlé comme un sage «  de ne plus refaire l’histoire » qui pourra détruire les ambitions d’une concession voire d’un village. Il faut s’appesantir sur ce qui unit nos familles vers plus de développement et de solidarité.

Sur le volet des danses traditionnelles, l’accueil des autorités et invités a été faite par Ange Ken du 7è titre « Nteuh » (conseil) de son tout premier album de 7 titres qui lance une interpellation des responsables du monde entier à dire à la jeunesse et pour la vérité. Ensuite, la danse du Dangih, la danse de Kaboh Tata Bagan venue de Mbouda, la danse des femmes « La main lave la main » de Fo’o Ntsala, la danse des femmes Madong de Fomopéa et enfin la danse du Kana crée par Mekam Tchiago 1er en 1984.

 

Njiki Bertrand, Ex-Président et représentant de l’association Friendly Menoua des USA pour ce festival

En un mot, je suis content d’être ici et d’avoir fait le déplacement pour venir soutenir notre frère. Je lui tire un coup de chapeau.

Festival 50naire Menkem TchiagoFo’o Ntsala Dr Metangmo Pierre Marie:

Festival 50naire Mekam Tchiago 1er, c’est un privilège d’être associé à la célébration de cet homme. L’histoire d’une personne, d’une famille, d’un village, d’une nation, les mouvements de libération, la guerre de l’indépendance du Cameroun est marquée par des actes exceptionnels qui façonnent l’existence humaine. Je ne l’ai pas connu, mais par les écrits et l’oralité que j’ai de lui, et en tant que beau père dans cette famille et artisan du développement dans cet arrondissement, je retiens trois éléments pour résumer ce que j’ai pu retenir de ce patriarche : c’était un combattant pour la paix et la liberté, ensuite en son époque, il prenait des notes qui reste jusqu’à nos jours ; c’était un guide, une boussole et enfin faire répéter ces enfants tous les soirs. La base de l’instruction d’un pays c’est l’éducation.

Nous devons toujours nous poser la question qu’est ce que nous avons fait pour notre peuple ? C’est dans la contradiction qu’émerge le vrai chemin et que s’ouvrent les portes du développement. La fondation Baaré Tchamba qui est mise sur pied est une bonne initiative, car on ne reconnait ce qui est bien que lorsqu’il est répliquée. C’est le cas du projet TOCKEM à Bafou qui œuvre pour l’entente, le jumelage vers une association tournée vers les démunis, l’environnement, l’éducation, le tourisme solidaire, la santé et la gouvernance.

Pour son oncle Oujeu Joseph Mekam Tchiago 1er mon père était un grand rassembleur et très exigeant. Lorsque commence le maquis en 1959, il avait dit que « lorsque je partirai à Washington, je rentrerai bâtir ma concession ». Ces prédictions sont en train d’être accomplies par son petit fils Koumeigang III. Je suis très ému de voir de mon vivant ce qu’il avait prédit, MekamTchiago III vient des USA pour bâtir sa concession. C’est formidable.

Festival 50naire Menkem TchiagoKoumeigang III, Mekam Tchiago III

On vient de célébrer le cinquantenaire du décès de l’homme le plus important de ma vie. C’est grâce à son énergie, sa philosophie, sa morale et son pouvoir que je suis l’homme que je suis aujourd’hui. Mekam Tchiago 1er était un visionnaire, je peux dire que je suis son incarnation vivante parce que ce que je fais actuellement comme Actuaire Finance c’est faire de la prévision. C’est dont un moment de reconnaissance de ces actes de bravoure pour la défense et le développement du village. Pendant ce festival, je suis un homme satisfait de la réalisation des activités qui ont été programmées à savoir les actions de remise de bourses aux élèves, la campagne santé dans tout le village Fomopéa et ville environnante par les consultations d’hypertension et de diabète. La rencontre avec la jeunesse lors de la remise des bulletins au Lycée Bilingue de Fokoué et au CES de Fomopéa et enfin une étude générale des métiers du futur et le rôle du leadership.

Pour l’avenir,

La fondation Baaré Tchamba qui vient d’avoir son autorisation du Préfet de la Menoua entend continuer à œuvrer dans l’éducation à travers la bourse Alexandre Fokoua. Nous allons étendre nos actions dans l’arrondissement de Fokoué et jusqu’à Bandja dans le Haut-Nkam.

Je vais continuer à perpétrer la sagesse de Menkem Tchiago 1er qui se résume en ces mots « Quoi qu’on lutte, prends ta part. Où qu’on distribue, tends ta main » pour laquelle une stèle a été faite.

 

Pour terminer, Fonpochi Stéphane Joseph le maître des cérémonies nous a fait l’honneur de présenter le cursus scolaire de Menkam Tchiago III, après son Baccalauréat C obtenu en (Juin 1989) au lycée polyvalent de Bonabéri, Menkam Tchiago III étudie à l’Université de Yaoundé (Cameroun) où il obtint une Licence en Mathématiques Pures en (1993). Il continua son cursus académique à Londres (Royaume-Uni) et aux États-Unis par la suite. Et sur le plan professionnel, Menkam Tchiago III a successivement obtenu un Postgraduate Diplôma (D.E.S.S) en actuariat du département de mathématiques appliquées de la prestigieuse (City University of London) et un Master de Sciences en Finance et Monnaie du département d’économie appliquée de (Brunel University) (UK). Après quelques années en qualité de consultant à la Banque mondiale, Menkam TchiagoIII a décroché un Master de sciences en statistiques de la (George Washington University) (USA). Il est également diplômé de la plus prestigieuse des Organisations Actuarielles du Monde  (La Society Of Actuaries) (SOA). Il y a obtenu son Fellowship (FSA) et son (Certificate in Enterprise Risk Analysis) (CERA). Parallèlement à ses qualifications d’Actuaire, il est également un « Quant » : il a obtenu son CQF (Certified Quantitative Finance). Menkam Tchiago III est le fondateur de Baaré-Tchamba Consulting, un service de conseil en Actuariat, Finance et Pension dédié à l’expansion de l’actuariat en Afrique et la formation des actuaires exerçant en Asie et Amérique. Menkam Tchiago III est finalement le PDG de la fondation KouaMèigang. La fondation est active dans le domaine de l’éducation des plus jeunes des villages de l’arrondissement de Fokoué dans la Menoua et de Bandja dans le Haut-Nkam. Sur le plan littéraire il est annoncé la dédicace de son livre « La panthère et la mygale : Fomopéa (1835-1971)  Des infiltrations Tchamba à l’Armée de libération nationale du Kamerun en pays bamiléké » préfacé par le Professeur Dongmo Jean Louis en mars 2016.

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

 Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Festival 50naire Menkem Tchiago

Commentaires   

0 #11 Béatrice KAMADJEU 19-04-2016 17:30
Frangin, ravie de découvrir ce chef-d’œuvre très inspirant. Très émerveillée de voir le charisme de l'homme que tu es devenu! FÉLICITATION que le seigneur t'inspire d'avantage! Bon vent!
Citer
0 #10 Gwladys Foko 21-01-2016 19:27
Tres belle initiative a multiplier dans nos villages, nous avons vraiment besoin de connaitre notre histoire, pas seulement conter par une tierce personne... Merci a Menkam Tchiago III de raviver la memoire d'un si grand patriarche et pereniser nos valeurs. L evenement a ete un succes total!!! Toutes mes felicitations au couple Ouelega , puisse le Seigneur benir et multiplier vos efforts. Merci a Bafou.org pour cette couverture mediatique , les images en disent long. Well done!!!
Citer
0 #9 Job Mbongo 14-01-2016 01:26
Beaucoup d'importantes facets ont été mis en évidence et en avant au cours de ces remarquables festivités. Célébrer ceux qui ont tracé les chemins que nous suivons et ainsi que leur héritage est le centre de ce que nous pensons réaliser aujourd'hui pour ceux qui nous célébrerons demain. Le fait que Menkam Tchiago 1er a eu une place dans les celebrations du village Fomopéa de Decembre 2015, montre le sérieux dans les objectifs que trace les leaders du village présentement a travers Menkam Tchiago III, le tout dans l' unite avec une vision certaine sur le développement orientation qui manque énormément dans nos villages Africains au 21e siècle.
Citer
+1 #8 Emmanuel 13-01-2016 02:24
Famille Menkam Tchiango,je suis très content de la réussite de ce festival. Papa Menkam philanthrope que tu es continuera a recevoir les benediction de Dieu et étendre ces oeuvres de bienfaisance au-delà de notre cher Fomopea. Félicitations
toi, à la communauté Bafou pour leur participation.
Très bon article.
Citer
0 #7 Frank Fotsing 12-01-2016 12:15
Je suis content de constater que Menkam Tchiago lll soit toujours attaché à nos traditions malgré le temps qu'il a passé loin de la terre de nos parents. La grandeur et le succès de cet évènement renforce une fois de plus son dynamisme. Actuaire de profession aux USA, j'ai la foie que Mr Ouelega pourra développer le métier des assurances dans notre pays et dans la communauté Bafou en particulier. Le dynamisme et l'intellect qui réside en nos jeunes frères étudiants me rassure qu'il seront à la hauteur pour cette profession de l'heure.

Merci encore Menkam Tchiago lll.
Citer
+1 #6 Frank Fotsing 12-01-2016 12:14
Je suis content de constater que Menkam Tchiago lll soit toujours attaché à nos traditions malgré le temps qu'il a passé loin de la terre de nos parents. La grandeur et le succès de cet évènement renforce une fois de plus son dynamisme. Actuaire de profession aux USA, j'ai la foie que Mr Ouelega pourra développer le métier des assurances dans notre pays et dans la communauté Bafou en particulier. Le dynamisme et l'intellect qui réside en nos jeunes frères étudiants me rassure qu'il seront à la hauteur pour cette profession de l'heure.

Merci encore Menkam Tchiago lll.

Frank!
Citer
+1 #5 Vallery Solle 06-01-2016 15:46
Aux Ames bien nees la valeur n'attend pas le nombre d'annee!je peux dire sans me tromper que la releve est assure, frangin que le seigneur tout puissant protége ta famille et toi et ecoute tes prieres !!!!

famille Vallery Solle
Citer
+2 #4 Louis-laurent MBOULA 06-01-2016 11:09
Qu'il est bien de se sentir soutenir vraiment en pareille circonstance par une famille avec qui nous formons désormais une même chaire à travers la précieuse des ALLIANCES. GRAND MERCI à toute la communauté Bafou pour cette vitrine que vous mettez gracieusement à la grande famille KOUAMEGANG de Fomopéa permettant ainsi à toute la menoua le savoir qui était notre Grand Père Menkan tchiago1 né KOUAKAM LAURENT. Oncle OUJEU Joseph dans votre publication dit de grand père que "il était un grand rassembleur" mais s'ilby à un adjectif qui qualifié le mieux Grand Père c'est qu'il était un véritable ÉRUDITS d'où d'ailleurs son titre de Notabilité. Merci Menkam Tchiago3 d'avoir à travers cet acte hautement louable Rassembler à tes côtés tes fils, petits fils et arrières petits fils pour faire revivre la mémoire de Grand Père 50 ans après. Une fois de plus grand merci à la communauté Bafou pour cet accompagnement.
Citer
+1 #3 Ariane Foukeng 05-01-2016 20:03
Juste pour vous remerciez de votre belle initiative, je me remercies ainsi mon grand père Menkam Tchiago 3 pour cetre idée je tiens à préciser que c'est une première dans notre village Fomopéa donc vraiment merci merci pour tout.Bon courage pour la suite mes frères Bafou.org
Citer
0 #2 Mbi Kong Mbi Landry 05-01-2016 19:19
Excellente initiative. Oublier une partie de notre histoire peut nous aliener. Un rappel historique reunificateur, bien organise qui creera une marque indelibile
Menkam Thiago Kudos!
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Publi-Reportage


Gallerie Video

Publicités

Venez découvrir le site web de l'IUC
Read More!
Désormais Obtenez vos Certifications CISCO à l'IUC
Read More!

Articles Populaires