Votre Publicité ICI / Cliquez ICI

Dernières infos

prev
next

Yemba 1

A cʉʼɛ meŋ ndaʼa nzhɛ́ɛ́, á gɔ meŋ kɛ sɛ.

Info 2

Merci de nous tenir au courant de l'actualité autour de vous

Info 1

L'information en continue sur www.bafou.org

Fanews by Faboba

Les Adieux à maman Noubouwo née Kifack suzanne

Kifack

Décédée le samedi 26 juin 2014 à l’âge de 84 ans des suites d’une longue maladie au Centre Hospitalier et Universitaire de Yaoundé (CHU), maman Noubouwo née Kifack Suzanne a été conduite à sa dernière demeure le samedi 2 août 2014 au quartier Lenah à Bamelieu à Bafou. C’était sous les chants d’adieux de ses parents et amies, les sonorités des groupes de danse, de la fanfare et les bénédictions d’un collège de pasteurs de l’église évangélique du Cameroun.

L’honneur est revenu au pasteur Yemele Chamberlain, de la paroisse porte des Sions de Baleng-Bafou de lire le texte liturgique d’entrée. La prière d'illumination et la lecture biblique faite par le pasteur Tchatchouang Nono Simplice a précédé la séance des offrandes dirigée par l’évangéliste Ndongmo Hervé et la prière d’intercession, d’exhortations et de bénédiction finale du pasteur Lienou Philippe. La veille, le vendredi 1er août 2014, le pasteur Talla Pierre, pour sa part a présidé la prière lors de la levée du corps à la morgue de l’hôpital de district de Dschang. Depuis la disparition maman Noubouwo née Kifack suzanne, les prières et les recueillements ont meublé le temps dans les domiciles des différents membres de sa famille.

Le clou du culte d’inhumation consacrant le dernier hommage à maman Noubouwo suzanne a été la prédication et la confession de foi éloquemment prononcées ce samedi 2 août 2014 par le pasteur Achounmo Zebaze Herman, pasteur de l’église EEC, paroisse de Bépanda tonnerre à Douala, digne fils Bamelieu de la famille Tedonzap Metsopchio. Tirant sa prédication du Psaume 90 :1-12, l’homme de Dieu s’est longuement appesantit sur la notion du temps. « Seigneur enseigne-nous à bien compter nos jours afin que nous appliquions notre cœur à la sagesse » a-t-il martelé, reprenant une prière de Moïse avant d’ajouter « mille ans sont aux yeux de Dieu comme le jour d’hier quand il n’est plus ... »

Aussi invite t-il le peuple de Dieu rassemblé en cette triste circonstance « d’apprendre à compter nos jours sur terre » car ce qui fera la différence entre les défunts, c’est le contenu, mieux le sens que l’on aura donné à son existence, à la vie que nous aurons menée durant notre séjour terrestre. Pour le berger, le sens que nous devons donner à nos vies est plus important que la vie. 84 ans sur terre c’est beaucoup mais c’est rien par rapport au temps de Dieu qui est inscrit dans l’éternité.

Avant de céder la tribune à la famille pour les témoignages, le pasteur Achounmo Zebaze Herman a posé cette troublante question à l’assistance : « Qu’avons-nous fait du temps que Dieu nous a permis de vivre sur terre ? ». Dans un monde désormais marqué par le règne du matérialisme et la perte des valeurs, maman Noubouwo Suzanne a su marquer la différence par la qualité des rapports avec son entourage. Le ballet de témoignages, huit au total dont ceux de papa Noubouwo Fabian, l’époux épeuré et de Aso’ob Tsamo Christian, l’aîné des garçons, Tiomo valentin le représentant des petits fils, Wankem Kohler le représentant des arrières petits fils, de Kembou François, le représentant des beau fils, de maman Yahana, l’amie intime de la défunte, de BIIH So’ob, le père de la défunte et de Kemlenah, le Chef du quartier, ont mis en exergue les nombreuses qualités humaines de la défunte. Pendant plus de 60 ans de mariage, cette femme de cœur, simple et altruiste n’avait que d’amis dans son entourage.

Le témoignage le plus émouvant est venu de sa dernière née, madame Dongmo née Noubouwo Justine. C’est dans ses mains que maman Kifack Suzanne a poussé son dernier soupir au CHU de Yaoundé ce fameux 26 juin 2014.C’est aussi elle qui la succède et qui a été présenté au public selon le rituel d’usage à Bafou. « Pendant 12 ans, confesse madame Dongmo maman a souffert des problèmes cardiovasculaires. Nonobstant les incessants séjours dans les hôpitaux, elle n’a jamais porté la tristesse. Je prie le seigneur de protéger tout ceux qui sont venus nous réconforter en cette triste circonstance ».

En effet, l’ultime hommage rendu à maman kifack suzanne a mobilisé une bonne frange des Bafou. Même Sa Majesté Victor Kana II, Chef supérieur du groupement Bafou dont les sorties sont généralement rares lors des cérémonies d’inhumation a fait le déplacement. Dans son message de réconfort à la famille, le Na’atemah des Bafou a dit que c’est le bon Dieu qui donne la vie et c’est toujours lui qui la reprend quand bon lui semble. Il a ajouté que la mort endeuille tout le monde et toutes les familles aussi, la famille Noubouwo devrait se consoler à l’idée que la mort est faite pour tout le monde.

Très tôt, maman Noubouwo née Kifack Suzanne avait épousé la cause de l’église évangélique du Cameroun qu’elle fréquentait régulièrement et avait ainsi développé une vie spirituelle intense. C’est vers la fin de sa vie que son fils Voufack Maurice devenu pasteur, lui fera découvrir l’église Assemblée chrétienne mais elle est restée attachée à son ancienne obédience religieuse confortée dans l’idée selon laquelle l’homme est à la recherche de Dieu et non des églises.

Vendredi, 1er Août 2014

Levée de corps à la morgue de l’hôpital central de Dschang

 

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Transfert de la dépouille au domicile familial à Bafou (Bamelieu)

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Suite lamentations

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

20h30 : Culte

Kifack

 

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

21h-00h : Animation générale, fanfare, danses traditionnelles,

Chorales diverses

Kifack

 

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Samedi, 02 Août 2014

Kifack

 

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Lamentations

Kifack

 

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Culte

Kifack

 

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Témoignages

Kifack

 

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Inhumation

Kifack

 

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Collation

Kifack

 

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Arrivée du Roi des Bafou

Kifack

 

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Kifack

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gallerie Video

Publicités

Venez découvrir le site web de l'IUC
Read More!
Désormais Obtenez vos Certifications CISCO à l'IUC
Read More!

Articles Populaires