Votre Publicité ICI / Cliquez ICI

Dernières infos

prev
next

Yemba 1

A cʉʼɛ meŋ ndaʼa nzhɛ́ɛ́, á gɔ meŋ kɛ sɛ.

Info 2

Merci de nous tenir au courant de l'actualité autour de vous

Info 1

L'information en continue sur www.bafou.org

Fanews by Faboba

Maman Tsago jacqueline, épouse Wamba Keubou, sœur ainée de S.M. Fô Nkong-Ni Dr Fogui Jean Pierre accompagnée à sa dernière demeure par ses proches.

Maman Tsago jacqueline épouse Wamba Keubou décédée le 02 octobre dernier de suite de longue maladie après 76 ans passée avec sa famille, a eu des obsèques  méritées ce samedi 31 octobre 2015. Tout a commencé par la levée de corps à la morgue de l’hôpital de Dschang le vendredi 30 octobre suivie du cortège funèbre au village Ndoh dans le quartier Tallé. La famille Wamba et la chefferie Ngui ont mis les petits plats dans les grands pour la réussite de ce dernier hommage à maman Jacqui comme l’appelaient si affectueusement ses proches.

 

C’est ainsi que la cour de Wamba a été petite pour contenir les personnes et les personnalités qui sont venues soutenir la famille en cette circonstance douloureuse. On a par ailleurs noté la présence de l’épouse de Monsieur Nkuete Jean, Secrétaire Général du RDPC, aux côtés de Nkong-Fô Nkong-ni et bien d’autres venus apporter un réconfort à la famille. Cette pléthore de personnes a empêché de constater l’absence de Fô Nkong-ni Fogui Jean Pierre, Ministre délégué auprès du Ministre de la Justice, en ce moment, en mission en Europe méridionale pour un devoir régalien envers son parti qui est en pleine restructuration de ses organes de base.

Tous les proches de maman Jacqui qui ont pris la parole lors des témoignages, sont revenus sur l’amour qu’elle a semé dans la famille malgré sa maladie et le soutien apporté par S.M. Fô Nkong-Ni Fogui Jean Pierre. Que vivement cet amour puisse se perpétuer de génération en génération. Il faut également noter que dans son mot, le représentant de S.M. Fô Nkong-Ni Fogui Jean Pierre, M. Tsobeng Bernard, après avoir présenté les mobiles de l’empêchement de S.M., il a fait une brève présentation de la zone en précisant que le village Ndoh est situé sur la pente du Mont Bamboutos et abritait la société Cameroon Tea Estate (CTE). Avant de passer la parole au Dr Kowo Mathurin Pierre qui a suivi Maman Wamba dans ses dernières heures, il a tenu à remercier au nom de S.M. Fô Nkong-Ni Fogui Jean Pierre tous ceux qui ont bravé le mauvais état de la route pour soutenir la famille et leur a souhaité un bon retour. Prenant la parole, le Dr Kowo s’est exclamé : « comme il est difficile de prendre la parole pour parler de la maladie d’une patiente qui est décédée ! Dans notre métier de médecin, il s’agit d’un échec !». Mais, dans le cas  d’espèce, cette patiente était comme ma mère, vu les relations d’amitié qui existaient entre la famille Wamba Keubou et celle de Fotouo-lah. Il a une fois de plus rappelé que S.M. Fô Nkong-Ni rendait visite à sa sœur régulièrement à l’hôpital et l’appelait quand il était empêché. Il a profité pour annoncer les funérailles de Fotouo-lah qui auront lieu du 25 au 28 novembre prochain et pour la circonstance une équipe médicale sera à Ndzi’ih pendant cette manifestation. Il invite les populations à venir se faire consulter gratuitement et, cerise sur le gâteau, plus de 150 lunettes seront distribuées.

La réception dans les différents lieux prévus à cet effet par chaque membre de la famille et dans la cour de Wamba a été précédée de l’inhumation derrière la concession familiale et suivie des danses que Nkonfo’o Nkong-ni a pris soin de « faroter ». Après une heure d’horloge de concertation de la famille dans sa cuisine, maman TSAGO Jacqueline est revenue sous un nouveau visage. Maman Jacqui s’appellera désormais Kimbou Norbert et son Ntchuèti, Linda Ngomo Mabelle. C’est avec des tours de danse dans la cour que les heureux du jour ont été présentés à la grande famille et à la population de Ndoh.

Tsago

Pour Kimbou Norbert, commerçant à Yaoundé, c’est une marque de confiance renouvelée à ma personne par ma mère en ce jour, car par ailleurs je suis le Ntchuèti de mon père Wamba Keubou. Il s’agit d’une preuve qu’il y a eu une véritable entente entre mon père et ma mère. Je vous remercie.

Tsago

 Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

T

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

 Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

 Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

TsagoTsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Journée du Samedi 31 Octobre 2015

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

 Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

 Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

 Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

 

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Tsago

Commentaires   

0 #1 SENGHOR TAS 24-11-2015 18:04
Tout est bien qui finit bien, merci à cette famille qui as su montrer aux invités une autre façon de faire les obsèques, j'ai beaucoup apprécié la descente des différentes familles, délégations etc...bref une organisation exemplaire. de la cours du deuil jusqu'aux différentes réceptions, rien n'a manqué. Maman Jacqui comme vous le dites Monsieur GM est "venue au monde"
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Publi-Reportage


Gallerie Video

Publicités

Venez découvrir le site web de l'IUC
Read More!
Désormais Obtenez vos Certifications CISCO à l'IUC
Read More!

Articles Populaires