Votre Publicité ICI / Cliquez ICI

Dernières infos

prev
next

Yemba 1

A cʉʼɛ meŋ ndaʼa nzhɛ́ɛ́, á gɔ meŋ kɛ sɛ.

Info 2

Merci de nous tenir au courant de l'actualité autour de vous

Info 1

L'information en continue sur www.bafou.org

Fanews by Faboba

UN NOUVEAU TRONE DE TAILLE POUR LE CHEF BALENG

Longtemps considérées comme des marginaux ou des extra-terrestres, insensibles pour la majorité aux choses traditionnelles, les populations du Village Baleng/Bafou, à travers son élite réunie au sein de la MUTUELLE DE DEVELOPPEMENT BALENG en abrégé MUDEBAL, ont tordu le cou à cette opinion le Samedi 22 Août 2015.

 

Le nom du village BALENG contient le suffixe  « Leng », qui signifie "la chaise". Or, l’élite a apporté une chaise (a’leng) au chef Baleng, y a t-il un autre mot en langue yemba pour désigner le trône ?

La MUDEBAL, dont le siège social se trouve à Dschang dans le Département de la Menoua, est une Association apolitique, laïque et à but non lucratif qui se veut être un acteur de développement du Village Baleng et de ses ressortissants en poursuivant des objectifs comme :

-          Le renforcement des liens de solidarité entre les Baleng.

-          La sauvegarde du patrimoine culturel Baleng

-          La participation au développement social par le soutien des œuvres et actions caritatives entre autres.

Programmées pour se tenir une fois par mois, les Assemblées Générales de la MUDEBAL suivent un rythme rotatif dans les domiciles des membres, avec une exception au mois d’Août où elles se tiennent exclusivement au village.

Cette année, c’est M. Benjamin ZEBAZE qui avait l’honneur de recevoir la Mutuelle au village, et elle en a profité pour concocter un programme spécial concernant sa Majesté Fo’ô Leng Jean Calvin TSOBGNY Johny Baleng III.

Programme surprise, c’en était un. Profitant du fait qu’un de ses membres réside « au pays du chien », c'est-à-dire à Anconna, loin en Italie pour être plus précis, et est un Artiste hors-pair, la MUDEBAL lui a passé la commande d’une œuvre d’art à la dimension du Bénéficiaire du jour.

Cet artiste, déjà « ami des Chefs » de par son nom de noblesse, c’est  E Souh me Fo’ô Patrice Guy Marcel ATEIKEUI NGUIMEYA, et l’œuvre réalisée est un magnifique TRÔNE.

Conviés par le Président de la MUDEBAL, M. NGUIMEYA NGUEFAH Pépin Charles, par ailleurs Président du Comité de Développement du village Baleng, les membres et la population se sont rassemblés devant la véranda du Palais de Fo’ô Leng, et c’est en présence de Fo’ô NDZIPFENG, Fo’ô NTSENGBEU, Fo’ô NKWA’h MBANH’à et Fo’ô MENK’HEU NGUENA YARRO que le paquet surprise a été extrait d’un véhicule. Dans une introduction anecdotique faite par Tègni DONGKENG Charles Roger, Secrétaire Général de la MUDEBAL, Sa Majesté Johny Baleng III a été invité à défaire lui-même le paquet, afin d’y découvrir ce qui lui a été préparé par son élite.

On aurait pu entendre une mouche voler tant l’émotion était grande. Mais dès que le contenu du paquet a été dévoilé, les youyous des femmes sont venus rappeler à l’assistance qu’on était bel et bien à la Chefferie Baleng, et que sa Majesté Johny Baleng III se trouvait une fois de plus en parfaite communion avec son peuple.

Le Président NGUIMEYA Pépin a pris la parole pour inviter le Chef Baleng à s’asseoir sur ce TRÔNE offert par l’élite, afin de conduire en toute quiétude son peuple. Ce qu’il fit, sous les applaudissements de ses pairs et du peuple Baleng rassemblés pour la circonstance.

Le Président de la MUDEBAL a aussi saisi l’occasion pour remettre à sa Majesté une enveloppe contenant les contributions des membres de la MUDEBAL à hauteur de 1.000.000 de francs CFA.

Il s’agissait d’un élan de cœur spontané de l’élite Baleng de divers horizons destiné à le soutenir dans la conduite des affaires relevant de sa charge de chef traditionnel aimé de son peuple et respecté par ses pairs des villages voisins ou amis.

Fo’ô Leng, dans un ton empreint d’émotions, a marqué sa surprise, et remercié l’élite pour tout ce qu’elle ne cesse de faire pour le village depuis son accession au trône. Quelques Ma’ah présentes ont entonné illico un chant bien connu des reines, princesses et princes de la Chefferie Baleng et datant de l’époque de Massa Johny, le chef Fondateur du village et portant sur l’entente cordiale.

Ledit TRONE, ainsi que son pose-pieds a été transféré directement à la cour mineure de la place des cérémonies où le monarque devait présider en présence de ses pairs ci-dessus cités, les funérailles de la reine Ma’ah Ô Tchatchuang Jeanne.

Quelques frères et sœurs de la diaspora camerounaise (hors Douala) et présents à la cérémonie ont vite fait de formuler des demandes d'adhésion à la MUDEBAL.

Détail important : ce trône, entièrement exécuté en Italie, a une valeur de 2500 euros, transport compris.

Écrit par Charles Roger Tègni DONGKENG

 

A la suite de cette cérémonie, Bafou.org a recueilli quelques impressions :

B

Fo’o Leng TSOBGNY Jean Calvin Johny Baleng III : Je remercie Bafou.org pour son travail de construction du groupement Bafou. Merci pour l’occasion qui m’est offerte pour dire une fois de plus merci aux élites Baleng. Je remercie toutes les personnes qui, de près ou de loin, ont contribué à cette visite. Lors de mon intronisation, j’avais dit aux élites Baleng que je comptais sur eux et je compterai toujours sur eux. Je comprends une fois de plus qu’ils ont pris ce message à cœur. Merci, Merci au Président Pépin, merci à son bureau, merci à tous mes fils et filles de la diaspora, merci à tous ceux qui contribuent au développement du groupement Bafou que dirige avec bonheur Na’ah-temah Fo’o Ndong Megang.

 

Comment le chef apprécie-t-il cette visite par rapport à la crise qui secoue la chefferie Baleng ? Est-ce un signe d’apaisement ?

Un adage de chez nous dit que « Aucune famille ne peut déclarer n’avoir jamais eu de problèmes en son sein ». Nous comprenons nos frères qui en ce moment manifestent leur mécontentement, mais il faut dire que c’est aussi cela la famille. Je peux seulement rassurer les élites que notre souci majeur est de pouvoir dissiper ces malentendus aussi vite pour que la paix revienne en famille.

 

 

B

Me NGUIMEYA Pépin Charles, Président du cercle des élites Baleng, par ailleurs Président du Comité de développement de ce village, il est aussi important pour ceux qui ne le savent pas que vous êtes avocat au barreau du Cameroun, cadre dans une banque et en même temps Secrétaire Général de cette Banque. Vous venez par un geste fort marquer votre soutien à votre chef, qu’est ce qui sous-tend votre initiative ?

 

Je dirais d’abord que c’est le devoir de toute élite, de toute population, de manifester en permanence le soutien à travers la personne qui incarne l’autorité traditionnelle dans le village. Pour notre cas, c’est le chef Baleng. Il était normal que nous saisissions cette occasion pour venir présenter notre déférence, lui témoigner ce soutien que nous avons toujours eu et que nous continuerons d’avoir.

 

La chefferie Baleng comme beaucoup d’autres à Bafou vit aussi ces petits malentendus entre les princes et leur chef par rapport à la succession. Pourquoi avez-vous choisi ce moment où le chef Baleng est trainé au tribunal par ses frères et sœurs pour poser cet acte ?

Le moment n’a pas été choisi. Il se trouve que tous les mois d’août, nous nous retrouvons au village. Nous avons pensé qu’en marge de notre assemblée, il était opportun de le faire maintenant pour éviter trop de déplacement. Il n’y a pas eu un choix opportuniste. C’est désormais une tradition pour notre association, nous avons commencé par la chefferie Baleng et nous ne comptons pas nous arrêter là. Lorsque nous offrons le trône, ce n’est pas pour M. Jean Calvin TSOBGNY, mais pour la chefferie Baleng, donc après l’actuel chef, ce trône sera légué au prochain et ainsi de suite. Pour la situation au sein de la famille c’est quelque chose que nous déplorons, nous avons essayé et nous continuerons de prôner l’apaisement quelques soient les malentendus. Dans toutes les familles, on en trouve. Il faut éviter de rompre le dialogue. Il faut tout faire pour trouver la solution en famille sans avoir besoin d’aller se battre devant les juges.

 

Monsieur le Président, comment les Baleng vivent-ils l’après Ma’a Mèfo’o Nkong-la’a Foning Françoise ?

C’est triste et c’est difficile. C’est en ce moment qu’on réalise le grand vide qu’elle a laissé et que personne ne pourra combler. C’est vraiment une triste réalité pour notre village, mais la meilleure façon de lui rendre hommage c’est de continuer à faire ce que nous pouvons. On ne pourra jamais arriver à l’immensité de l’œuvre de la personne qu’elle était. Nous continuerons de nous battre pour maintenir haut le flambeau de Baleng. C’est un grand vide. Mme Foning était exceptionnelle. Elle était unique. Malheureusement Dieu l’a rappelé à un moment où personne ne s’y attendait. Mais si telle est sa volonté, nous l’acceptons.

B

Souh Me Fo’o Patrice Guy Marcel Ateikeui NGUIMEYA, fils Baleng résidant en Italie, concepteur et réalisateur du présent. Il se trouve que ce joyeux qui vient d’être offert à S.M. Fo’o Leng TSOBGNY Jean Calvin Johny Baleng III a été confectionné par vos soins en Italie. Comment n’avez-vous pas pensé à réaliser l’œuvre sur place pour réduire les coûts ?

Je suis Patrice Nguimeya et on m’a donné le nom de Souh Me Fo’o puisque je suis ami avec beaucoup de chefs de 1er et 2ème degré de l’Ouest. En ce qui concerne la conception et la fabrication de ce trône, il faut dire que je vis en Italie depuis longtemps. J’ai eu cette inspiration innée car je n’ai jamais été formé. J’ai commencé ici et j’ai perfectionné en Europe. Ce trône est mon plus grand chef d’œuvre, bien que le meilleur soit à venir. Je n’ai pas de problème de transport dans un sens comme dans l’autre.

 

Comment pouvez-vous faire pour initier la jeunesse locale et contribuer ainsi à résorber le chômage ?

Je suis ouvert à tous ceux qui voudront bien s’intéresser à cet art. J’ai bien la volonté, mais il faut déjà dire que c’est d’abord un problème de volonté de ces jeunes car ce travail demande beaucoup de concentration et du temps.

Propos recueillis par GMN

 B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

 B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

Commentaires   

+2 #3 Armand G. Guimeya 07-09-2015 13:47
Durant ces dernières années,notre village Baleng a connu des évènements drammaatiques qui l'ont affligé, Bafou le Cameroun. Cette offre du trone au Chef Johny Baleng III, arrive comme un beau levé du Soleil après une longue nuit cauchemardesque! Mes félicitations pour tous ceux qui par des gestes similaires contribuent de près ou de loin à apporter de la joie dans notre village! Mes félicitations particulièrement à:
---Me NGUIMEYA Pépin Charles, Président du Comité de développement de Baleng;
---Souh me Fo’ô Patrice Guy Marcel ATEIKEUI NGUIMEYA.
Mon très cher Tègni DONGKENG Charles Roger, merci pour cet article!"A te lire, si bien est"! La symbolique de ce cadeau témoigne de la volonté de l'élite Baleng, pour l'unité de Baleng.Bravo! Cependant, j'ajouterai un peu d'eau à notre vin en disant ceci:Nous avons offert un magnifique cadeau à notre chef, c'est bien.En 2016, réalisons un grand projet de développemnet à BALENG! Merci!
Citer
+2 #2 Tègni DONGKENG 04-09-2015 12:51
A bon chat, bon rat !
Mia-mia à wouh'ti !
Toute ma gratitude va à l'endroit du Président de la MUDEBAL, Me Pépin Charles NGUIMEYA, qui a eu cette idée de génie de commencer à No'ô LENG par un magnifique ... LENG.
Jésus a dit "Ce ne sont pas tous ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur, qui entreront dans le Royaume des cieux...", comme pour dire que chacun a sa façon de montrer son allégeance à une institution, mieux encore à la personne qui l'incarne.
En passant, je risque de prendre désormais e Souh me Fo'ô Patrici ATEIKEUI au sérieux, rien qu'à regarder de près une si grande œuvre d'art faites de ses mains.
A tous les baleng des 4 coins du monde, je dirai pour conclure que ce geste de l’Élite est non seulement un exemple à suivre, mais encore, un modèle à dépasser.
Il a fallu du temps.
Et que vive BAFOU !!!
:lol: :lol: :lol: :roll:
Citer
+3 #1 NESSE 01-09-2015 19:03
Les mots me manquent pour féliciter le geste, mais mieux encore, l'Esprit derrière le geste.
Ensemble nous ne pouvons QUE être plus forts, plus performants et ....plus heureux.
Puisse l'Eternel nous aider à extirper en notre sein toute veleité de haine, d'animositer pour laisser demeurer l'Amour, la Paix et la Solidarité.
A Dieu la Gloire
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gallerie Video

Publicités

Venez découvrir le site web de l'IUC
Read More!
Désormais Obtenez vos Certifications CISCO à l'IUC
Read More!

Articles Populaires