Votre Publicité ICI / Cliquez ICI

Dernières infos

prev
next

Yemba 1

A cʉʼɛ meŋ ndaʼa nzhɛ́ɛ́, á gɔ meŋ kɛ sɛ.

Info 2

Merci de nous tenir au courant de l'actualité autour de vous

Info 1

L'information en continue sur www.bafou.org

Fanews by Faboba

TOUVABAF 2012 : Baleng FC super champion

C Pour la troisième fois consécutive, Baleng FC a remporté la super finale du championnat de vacances Bafou (TOUVABAF) ce samedi 1er septembre 2012.

 

Baleng 2, Ndziih 0. C’est sur ce score que s’est achevée la super finale du championnat de vacances Bafou, qui s’est pour la première fois, délocalisée de la grande place des fêtes de la chefferie, pour le stade du collège Saint Laurent. Accompagné d’un bonne dose de sonorités de « vuvuzéla » le spectacle comme toutes années a été évidemment au rendez vous. La curiosité des jeunes, moins jeunes et parents réunis au stade de l’emblématique collège Saint Laurent n’est assurément pas seulement l’agitation autour du match, mais aussi une occasion pour eux de voir et de communier avec leur chef supérieur, très respecté. Autour du premier sportif Bafou, Sa Majesté Fo’o Ndong KANA III, venu justifier par sa présence l’importance qu’il donne au football des jeunes, l’on note la présence du président national du CODEGBA Tegni Dongo Jean Marie, les représentants des sponsors, le représentant du chef de quartier Ndongo Cosmas Roger et d’autres chefs de 3ème degré.

Subdivisées en deux poules à savoir Saint Laurent nouvellement créée, et la poule de la chefferie ; 11 équipes ont participé à ce tournoi dont l’organisation a été totalement prise en charge par la commission Sports et Loisirs du CODEGBA. Il s’agit du comité de développement du groupement Bafou qui imprime progressivement sa marque auprès des populations. Présidé par Ndongo Gustave Roger, le volet sport a pour activité majeur ce tournoi de vacances dont le but est « d’encadrer la jeunesse pendant les vacances afin de les tirer de l’oisiveté et pourquoi pas susciter des talents de footballeurs » précise-t-il.

Pari gagné, au regard de l’extase que manifestent ces joueurs davantage motivés et enthousiasmés par la présence du chef supérieur. Dès le coup d’envoi donné par Sa Majesté, les deux équipes se montrent plutôt timides en succédant des chutes, des pertes insolites de balle, et des passes hasardeuses. Au fur et à mesure que les minutes s’égrènent, les crampons prennent de la graine. Les deux équipes veulent rectifier le tir. Dribbles et autres passes spectaculaires s’enchainent, mais toujours pas de but. Ndziih qui a l’habitude de cette aire de jeu peu orthodoxe, n’arrive pas à la prendre à son avantage. Toutefois, Baleng FC est plus offensif et domine le match par ses prises de balles et ses enjambées fréquentes dans la surface de réparation adverse. La première mi-temps s’achève sur un score nul vierge.

A la reprise, nos jeunes joueurs montrent leur détermination à capitaliser les conseils de leurs entraineurs. Crochets, longues passes et coups de tête réfléchis sont mis à contribution. A la 50ème minute, Bianga, le dossard 15 des Bleus (Baleng FC) ouvre enfin le score. C’est l’effervescence dans les « gradins ». Leur groupe de supporters siffle de plus belle dans leurs « Vuvuzéla ». C’est la liesse totale. L’action est remise à la 67ème minute par le but de Tsopgny Francis, celui ci sera d’ailleurs consacré l’homme du match. Le temps restant ne sera non plus favorable à Ndziih FC et le match se terminera sur ce score : 2-0 en faveur de Baleng qui l’emporte pour la 3ème année consécutive.

Malgré la pluie qui s’invite juste au coup de sifflet final, prix et trophées sont remis. Nul n’est oublié. Les onze équipes du tournoi reçoivent des prix selon leur performance dans leur poule respective. Le meilleur étant réservé pour la fin, le trophée est remis à Baleng F.C par Sa Majesté Fo’o Ndong KANA III. Celui-ci exprime sa joie et satisfaction. Occasion pour lui d’encourager les parents à envoyer leurs enfants au village pendant les vacances afin que Touvabaf connaisse un succès toujours retentissant. Quant au fait que la super finale soit organisée au stade du collège Saint Laurent, le représentant du chef de quartier Ndjioh I, papa Ndongo Cosmas Roger a tenu à souligner sa gratitude : « pour la première fois par le biais du sport, le chef supérieur est arrivé dans notre quartier, c’est un grand honneur pour nous. Je souhaite qu’il en soit de même l’an prochain, mais surtout que nous conservions le trophée ».

Nonobstant quelques difficultés l’organisation chapeautée par Ndongo Gustave Roger s’est évertuée à satisfaire toutes les parties présentes. Quant au tournoi proprement dit, il n’aurait pas eu cette aura sans la contribution des partenaires tels que l’entreprise CAMWOOD en posture de sponsor officiel et des autres sponsors à l’instar de la société SOCAMIT. Ces entreprises ont ainsi montré leur volonté d’accompagner les jeunes pendant les vacances, dans leur passion pour le football. Des maillots, huit trophées au total et des enveloppes leur ont été remis. La soirée s’est bouclée par une réception épicée et arrosée au domicile du Vice-président du CODEGBA chargé des Sports et Loisirs Ndongo Gustave Roger et l’on s’est séparé avec l’espoir que l’édition du Touvabaf 2013 battra le même tam-tam.

C Vice - président du Codegba chargé des Sports et Loisirs

Ndongo Gustave Roger

Après une participation l’an dernier à la préparation du tournoi, vous avez pris totalement en charge l’organisation de ce rendez vous sportif cette année. Comment appréciez-vous en interne ce galop d’essai ?

J’avoue qu’il ya des imperfections venant du manque de confiance entre nos cadets qui sont au village et il y a de petites susceptibilités. Ils aimeraient par ailleurs que le CODEGBA mette un appui plus sérieux pour que le tournoi se déroule comme ils veulent. Toutefois, nous sommes confiants, ça va aller car l’engouement est palpable.

Qu’est ce qui a motivé la délocalisation de finale du tournoi de la place des fêtes de la chefferie vers ce stade du collège Saint Laurent ?

Il n’y a pas eu changement en tant que tel car, la poule de la chefferie a joué sa finale sur son stade et deuxième la poule nouvellement crée à savoir celle de Saint Laurent a fait pareil. La super finale entre les deux équipes gagnantes de chaque poule devant être jouée, nous en avons discuté avec Sa Majesté et nous avons trouvé que pour une finale entre une équipe de Ndziih et Baleng, Saint Laurent est non seulement central mais aussi neutre. Par ailleurs le stade du collège Saint Laurent est le seul à avoir des dimensions acceptables pour un match de football dans Bafou. Celui de la chefferie, sans critique aucune, vraiment on ne peut pas y jouer un match de cette facture.

Quelle est l’innovation de cette année ?

L’an dernier le CODEGBA a juste donné une enveloppe pour appuyer l’organisation et cette année, nous l’avons prise en main. En plus nous avons eu de précieux sponsors qui nous ont soutenus. C’est le cas de la société CAMWOOD qui nous a épaulés à 75% du budget de l’organisation. SOCAMIT a également été d’un apport important.

Après ce tournoi de vacances, que prévoit votre agenda ?

Le CODEGBA étant à ses débuts, nous ne pouvons nous mouvoir qu’à la hauteur de ce que nous avons. Ceci dit, nous avions quatre projets à réaliser sur trois ans dont le TOUVABAF, malheureusement le budget ne nous permet pas de faire davantage. Pour cette année donc nous allons nous limiter à l’organisation de ce tournoi et je précise que le CODEGBA a contribué à hauteur de 200 000 frs CFA mais nous avons dépensé au total près de 800 000 frs CFA. D’où la sollicitation des sponsors.

Au regard des difficultés comment entrevoyez vous l’avenir de ce tournoi ?

Ça va aller, nous avons espoir. C’est juste que nous sommes à nos débuts, et c’est loin d’être une mince affaire, cependant, nous sommes persuadés que la mayonnaise va prendre au regard de l’engouement des jeunes. Les vacances c’est pour les enfants, ils doivent s’amuser et le sport roi étant leur passion, nous nous devons de les soutenir. L’engouement est réel car certaines équipes qui ne se sont pas affiliées, le regrettent. Si nous nous y prenons assez tôt en rectifiant les erreurs de cette année, nous auront chaque année un évènement grandiose.

C Sa Majesté Fo’o Ndong KANA III

Sa Majesté les lecteurs de Bafou.org aimeraient savoir vos impressions après cette super finale du tournoi de vacances de football de Bafou. …

Je suis heureux de voir que tous les Bafou sont unis autour de ce championnat. Ceci montre le caractère rassembleur du sport en général et du football en particulier auquel je suis d’ailleurs très sensible. Par ailleurs, les 22 joueurs sur le terrain nous ont offert un beau spectacle, donc je suis heureux. J’ai surtout admiré les jeunes de Ndziih malgré leur défaite car, venant d’une zone essentiellement agricole, on ne les attendait pas à ce niveau de la compétition.

Je profite de cette occasion pour exprimer ma gratitude à l’endroit des responsables du CODEGBA qui ont œuvré pour la réussite de l’organisation de ce tournoi. Je remercie également les sponsors qu’ils ont obtenus. Je profite aussi pour tirer un coup de chapeau à votre site web Bafou.org pour le relai de l’information que vous faites.

C Président national du Codegba Tegni Dongo Jean Marie

Quelle est la portée de cette autre action visible du CODEGBA ?

Le Codegba appartient à la jeunesse car tout ce que nous faisons c’est pour eux et nous pensons que le meilleur endroit pour communiquer avec la jeunesse c’est le cadre du sport et davantage le football qui est leur passion. Nous avons d’autres moyens pour les atteindre et nous voulons d’ailleurs créer une commission Jeunesse en bonne et due forme. Nous mettons en place ce comité de développement mais ceux qui doivent pérenniser ce sont les jeunes. Nous les encourageons à cet effet à participer à la construction du village, en payant leur carte de membre car même s’ils payent 500 frs par année, c’est déjà significatif.

Revenant au match qui vient d’avoir lieu, l’avez-vous dégusté si je peux me permettre le terme ?

C’était vraiment une dégustation, les deux équipes se sont fortement battues et je l’ai dit au début et je le dis encore : le véritable gagnant c’est le CODEGBA. Nous le portons à la disposition de la jeunesse à travers ce tournoi afin que la jeunesse non seulement informée de son existence, mais surtout qu’elle participe et puisse prendre le relai de tous les projets de développement demain.

Après la commission Sports et Loisirs à qui le tour ?

Nous avons la commission Santé qui prépare son programme de même que l’Education avec les remises de prix aux élèves. En plus nous avons la commission Tourisme qui a déjà achevé la carte touristique de Bafou, nous allons organiser sa vulgarisation. Nous sommes vraiment en action et ceux de la diaspora aussi. L’antenne du CODEGBA des Etats Unis a envoyé un certain nombre de matériels pour la construction du village, dans un conteneur 40 pieds que nous allons bientôt recevoir.

Propos recueillis par Gertrude Guimatsia

C

C

C

C

C

C

C

C

C

C

C

C

C

C

C

C

C

C

C

C

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Publi-Reportage


Gallerie Video

Publicités

Venez découvrir le site web de l'IUC
Read More!
Désormais Obtenez vos Certifications CISCO à l'IUC
Read More!

Articles Populaires