Votre Publicité ICI / Cliquez ICI

Dernières infos

prev
next

Yemba 1

A cʉʼɛ meŋ ndaʼa nzhɛ́ɛ́, á gɔ meŋ kɛ sɛ.

Info 2

Merci de nous tenir au courant de l'actualité autour de vous

Info 1

L'information en continue sur www.bafou.org

Fanews by Faboba

OMS : Sensibilisation pour la lutte contre le choléra

Chers Tous,

La situation est préoccupante depuis quelques jours dans la Région du Centre et en particulier la ville de Yaoundé. Les cas enregistrés au cours de l’année 2010 dans cette région étaient essentiellement importés d’autres régions. Ces derniers jours, ce sont des cas autochtones qui sont reportés et les étudiants et petits commerçants semblent être les plus touchés.    

    

Depuis le début de l’année 2011 à ce jour, la Région du Centre a enregistré 164 cas avec 12 décès, dont près de 116 cas et 10 décès au cours de la dernière semaine, d’où la grande préoccupation du moment. La ville de Yaoundé est la plus touchée et les districts de santé les plus concernés sont Biyem-assi, Cité Verte, Nkolndongo et Djoungolo. Toutefois, de par les mouvements rapides des populations dans la ville, la vigilance est de mise de la part de toutes les populations, et plus précisément des personnels du Système des Nations Unies, qui doivent reconnaître rapidement le choléra et mettre en pratique de mesures simples de lutte contre le choléra mentionnée ci-dessous.

 

Il est à noter que les épidémies de choléra se poursuivent dans les régions du Littoral, du Sud-Ouest, de l’Ouest, du Centre et du Sud à divers degrés, la région du Littoral étant la plus touchée à ce jour. Des efforts sont déployés à plusieurs niveaux pour les contenir.

Quelques rappels d’usage :

Conduite à tenir

En présence de toute diarrhée aqueuse suspecte ou non de choléra :

Ne pas paniquer devant une diarrhée aqueuse, car le choléra a une présentation spectaculaire, mais est facile à guérir si le traitement commence à temps.

Traiter toute diarrhée aqueuse pendant cette période d’épidémie comme un cas de choléra.

Toujours détenir dans la maison des sachets de Sels de Réhydratation Orale (ORASEL disponible dans toutes les pharmacies) en quantité suffisante pour démarrer le traitement devant les premiers symptômes.

Combattre la déshydratation grave dès l’apparition de la diarrhée en donnant immédiatement à boire au patient de grandes quantités d’eau additionnée des Sels de Réhydratation Orale (SRO), à raison d’un sachet par litre d’eau.

Transporter avec précaution tout malade présentant une diarrhée aqueuse dans la formation sanitaire la plus proche, tout en lui faisant boire de la solution de réhydratation orale, tel que mentionné ci-dessus tout le long du trajet.

Manipuler avec précaution les selles diarrhéiques et vomissements et surtout se laver les mains à l’eau propre courante et au savon après toute manipulation.

Eviter les transferts des malades suspects vers des formations sanitaires éloignées ou encore le transfert d’une formation sanitaire à une autre.

Eviter le contact étroit avec les malades présentant une diarrhée aqueuse.

Désinfecter systématiquement avec du Javel les vêtements du malade et des gardes-malades.

En matière de Prévention

Boire de l’eau potable (de robinet, minérale) ou rendue potable par ébullition refroidissement, ou par adjonction de chlore ou de Javel (1 cuillère à soupe pour 10 litre d’eau) ; éviter de boire de l’eau vendue en sachet.

Laver les fruits et crudités avec de l’eau propre javellisée avant de les consommer.

Eviter la consommation d’aliments froids et en particulier ceux vendus dans les abords de route ou des écoles, dans les gargotes, tournedos et autres …

Laver les mains à l’eau propre courante et au savon avant de manger et après les selles.

Utiliser les latrines protégées pour la défécation et les désinfecter régulièrement avec du Javel.

Eviter de mettre à la morgue et/ou de transporter toute personne suspecte de choléra qui décède, mais le faire enterrer rapidement en suivant les indications des personnels de santé.

Eviter les autopsies sur les corps de personnes décédées de suite d’une suspicion de choléra.

Désinfecter régulièrement les vêtements des personnes manipulant les malades ou décédés de choléra par ébullition ou avec du Javel.

Désinfecter avec du Javel tout véhicule ayant transporté un malade présentant une diarrhée aqueuse.

Veuillez noter qu’il est toute à fait possible d’être un porteur du vibrio cholerae sans tomber malade; le respect des règles d’hygiène est donc primordial pour éviter le transfert de cette maladie aux autres.

Toute l’équipe de l’OMS est à votre disposition pour plus d’informations

==================

Dr Charlotte FATY NDIAYE

WHO Cameroon Representative

WHO Country Office, P.O Box: 155 Yaoundé - CAMEROON

Tel. (Office) : (237) 22 21 10 78; GPN Ext. 33601/33602

Fax: + (237) 22 21 10 77

Amener tous les peuples au niveau le plus élevé de santé possible.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Publi-Reportage


Gallerie Video

Publicités

Venez découvrir le site web de l'IUC
Read More!
Désormais Obtenez vos Certifications CISCO à l'IUC
Read More!

Articles Populaires